Environnement Lançonnais

Habiter loin de son travail : un stress insoupçonné

jeudi 23 avril 2015 par Alain KALT (retranscription)

Habiter à plus de 20 minutes de son travail paraît aujourd’hui anodin. On peut prendre la voiture, la moto, le train, le métro, le tram, le bus.

Tout le monde dira que lorsque se présente l’occasion d’aller travailler dans l’entreprise de ses rêves, il faut la saisir. Intuitivement, on se dit qu’on peut bien sacrifier du temps tous les jours pour s’y rendre.

Si les logements sont chers dans les environs de l’entreprise, on estime que l’économie de loyer vaut largement des déplacements quotidiens un peu plus longs. Des chercheurs se sont penchés sur ces choix de vie qui relèvent presque de l’évidence.

Résultat : si vous avez la chance de pouvoir choisir entre plusieurs postes, ou entre plusieurs logements, ne négligez pas l’importance de la proximité entre travail et logement.

Les chercheurs ont découvert qu’à partir de 20 minutes de trajet (dans un sens), l’impression de bien-être diminue sensiblement. En effet, les déplacements quotidiens provoquent un stress intense : bouchons, transports publics bondés, incivilités, etc. Sans compter la fatigue que provoquent ces déplacements.

Ces trajets quotidiens affectent non seulement votre santé physique mais aussi votre fatigue émotionnelle, provoquant en plus des tensions familiales [1].

Une solution, si vous n’avez pas le choix et qu’il vous faut impérativement faire tous les jours un long trajet, est de parler avec vos proches du stress que cela engendre. Ils n’en ont peut-être pas conscience et le retour à la maison se fait dans un mauvais climat. En rentrant, prenez également quelques minutes pour « atterrir en douceur », un temps de calme et de décompression juste pour vous. Si la situation vous affecte trop, il faut envisager un changement, si possible bien sûr.

Car le stress du transport est encore largement sous-estimé. D’après une autre étude, ces trajets quotidiens sont même pires que les voyages d’affaires réguliers ! C’est étonnant car les voyageurs d’affaires ont la réputation d’avoir le pire des modes de vie (décalages horaires, heures passées dans les aéroports etc.)

Malgré tout, ces chercheurs expliquent que ces voyages d’affaires permettent de changer d’environnement, et de casser la routine. Ils vous font découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles cultures, faire de nouvelles expériences. Et puis les voyages d’affaires sont systématiquement moins fréquents que les trajets maison-travail. Lorsqu’on les interroge, les voyageurs d’affaires témoignent d’une moindre fatigue physique, et d’une meilleure ambiance familiale [2].

Sources :

[1] Stress that Doesn’t Pay : The Commuting Paradox

[2] Music Enhances Feelings of Attraction

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 641333

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License