Environnement Lançonnais

Bilan mi-saison 2011

vendredi 20 mai 2011 par Alain KALT (retranscription)

Madame, Monsieur,

Six mois avant notre prochaine assemblée générale, faisons le point sur l’avancement de nos actions et sur nos préoccupations en matière de défense de l’environnement à Lançon.

Depuis plus d’un an nous nous sommes principalement attachés à préserver les espaces naturels et agricoles contre toutes implantations immobilières qui n’ont aucun droit à se multiplier dans ces zones préservées. Notre insistance auprès de la municipalité et du Procureur de la République n’a pas été totalement vaine, dans le sens ou ce dernier a prononcé plusieurs condamnations à remettre en état initial des terrains occupés illégalement par des habitations légères. Plusieurs autres cas sont en attente de jugement. La municipalité a continué à établir des procès-verbaux d’infraction afin de soumettre ces cas au Procureur. Le traitement de ce problème avance à la vitesse de la justice qui, comme chacun le sait, prend un temps souvent exaspérant. Nous craignons d’arriver vers une situation de blocage du système car les jugements rendus ne seront effectifs que si le Préfet mobilise les moyens policiers nécessaires à l’application de ceux-ci sur chacun des terrains incriminés. Sans insistance de la municipalité auprès du Préfet, nous craignons que toutes ces affaires de mitage des espaces naturels tombent dans un total immobilisme qui sera interprété comme un encouragement pour les futurs contrevenants.

L’élaboration du nouveau Plan Local d’Urbanisme a pris un retard certain car la réunion publique sur le zonage n’est toujours pas annoncée. De plus, notre association n’a toujours pas été conviée à la réunion de concertation sur l’évaluation de l’impact environnemental évoquée dans le Plan d‘Aménagement et de Développement Durable (PADD). Cette concertation est imposée par la loi. Elle permet d’évaluer les impacts forts sur l’environnement, notamment en zones Natura 2000, qui recouvrent la majorité de notre commune.

Nous suivons également l’évolution du projet de construction d’un merlon antibruit qui devrait diminuer les nuisances sonores de l’autoroute dans le quartier du Val de Sibourg. Le chantier qui doit s’étendre sur une période de deux ans, ne sera certainement pas sans conséquences pour le voisinage. Souhaitons, qu’au final, l’amélioration du cadre de vie du quartier sera à la hauteur des espérances que ce projet engendre.

Malgré les dernières décisions gouvernementales rassurantes en matière d’annulation des permis de prospection sur les gisements de gaz de schiste, nous restons vigilants car il est probable que cette situation ne restera pas longtemps figée car une grande partie du sous-sol de la Provence est constitué de schiste et reste donc très attractif pour les lobbies pétroliers.

Lors de notre dernière assemblée générale j’ai exprimé mon souhait d’effectuer une dernière année à la présidence de l’association, après dix ans passés dans cette fonction. Aussi je renouvelle avec insistance mon appel dirigé vers tous les membres et les sympathisants de notre association, afin qu’une candidature se déclare. Il serait infiniment regrettable que notre association ne puisse perdurer faute de bénévolat pour lui permettre de continuer son rôle de défense de l’environnement sur notre commune. Je n’aurais pas la prétention d’affirmer que notre association est indispensable, mais il est certain qu’elle remplit un rôle bénéfique dans de nombreux domaines de préservation du cadre de vie local. C’est pour cela que j’attends de votre part le sursaut nécessaire qui lui donnera un avenir.

Le Président Gérard Sanchez


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 624772

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - Informations locales  Suivre la vie du site Comptes-rendus   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License