Environnement Lançonnais

Centrale nucléaire de Fort Calhoun, accident de niveau 4

jeudi 7 juillet 2011 par Alain KALT (retranscription)

L’état du combustible nucléaire de la centrale de Fort Calhoun, aux Etats-Unis, inquiète de nombreux experts. Cette centrale a en effet perdu son système de refroidissement après une crue du Missouri. Un accident qui interroge aussi sur le futur des équipements nucléaires.

L’arrêt des systèmes de refroidissement de la centrale de Fort Calhoun.

De lourdes suspicions pèsent sur la centrale nucléaire de Fort Calhoun, située dans le Nebraska, aux Etats-Unis. En effet, un rapport daté du 8 juin confirme que la centrale a momentanément perdu le système de refroidissement qui sécurise les piscines de combustibles usagés. Un accident nucléaire classé au niveau 4, le même niveau que l’accident de Fukushima Daiichi à ses débuts… Aujourd’hui, l’inquiétude concerne l’état du combustible stocké dans la piscine. En effet, on sait que toute coupure du système de refroidissement peut avoir des conséquences irréversibles. Le combustible nucléaire doit impérativement être refroidi pour empêcher la réaction de fission de s’emballer. Car sinon, le combustible chauffe de plus en plus. Il peut alors fondre et détruire les gaines dans lesquelles il est contenu. Le risque, c’est évidemment que les matières radioactives soient relâchées dans l’environnement. A Fort Calhoun, les autorités ont fait savoir que le système de refroidissement a été rétabli. Mais pas un mot sur l’état du combustible…

A l’origine des faits, une crue du Missouri.

Tout a commencé le 6 juin, quand une alerte est lancée en raison d’une crue imminente du Missouri. En raison de fortes pluies additionnée à la fonte des neiges, le barrage de Point Gavins, situé en amont, a dû relâcher une très importante quantité d’eau. Une vague déferle sur le Missouri et inonde les alentours de la centrale. Le lendemain, un feu se déclare dans la salle des commutateurs. Les fumées toxiques entraînent l’évacuation de la centrale. Heureusement, le système d’extinction automatique vient à bout du feu. Mais des câbles alimentant les pompes du système de refroidissement ont été endommagées. La centrale perd son système de refroidissement pendant plusieurs heures.

Fort Calhoun, une centrale nucléaire déjà pointée du doigt.

La centrale de Fort Calhoun est une centrale équipée d’un réacteur à eau pressurisée. Le réacteur a été arrêté au mois d’avril, pour la recharge du combustible. Le combustible usagé est stocké dans une piscine, pour achever son refroidissement (opération qui dure plusieurs mois, voire une année). Elle contient probablement aussi du combustible neuf, en attente de chargement dans le réacteur. Comment se fait-il que cette centrale, pourtant rénovée en 2006, ait perdu son système de refroidissement suite à une simple inondation ? On imagine les centrales nucléaires équipées de multiples générateurs de secours et prêtes à affronter les risques élémentaires liées à leur position en bord de l’eau. Il semblerait que ce ne soit pas le cas… En 2010, l’Autorité de sureté nucléaire américaine avait publié un rapport indiquant que la centrale de Fort Calhoun n’avait pas de procédures de protection contre les inondations. Un comble !

Des centrales dangereuses partout dans le monde.

Les éléments naturels qui mettent à mal une centrale nucléaire, ça nous rappelle quelque chose… Depuis l’accident de Fukushima Daiichi, on sait désormais que nos centrales nucléaires ne sont ni solides, ni sûres, ni conçues avec sérieux et responsabilité. Les centrales nucléaires qui nous entourent sont toutes petites. Et la nature est très, très grande… Or, pour alimenter les systèmes de refroidissement, tous les réacteurs nucléaires du monde sont placés au bord de l’eau (rivières ou océans). Une question à considérer sérieusement, au regard du réchauffement climatique et de la montée inexorable des eaux…

Source Bloc.com : http://www.bloc.com/article/societe...

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 636194

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Nucléaire   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License