Environnement Lançonnais

Gaz de schiste et charbon, le futur président des USA ne se posera pas de question

samedi 18 août 2012 par Alain KALT (retranscription)

15-08-2012

A l’heure où les promoteurs des gaz de schiste tentent à nouveau leur chance en France (premier gisement européen), alimentant d’autant la polémique, les Canadiens et les Américains demeurent les seuls à les exploiter activement. Aux USA, depuis 2005 leur avancée est telle que l’on dénombre aujourd’hui plus de 40 000 forages, essentiellement au Texas et en Pennsylvanie. A ce rythme, la production devrait atteindre dans les années à venir un niveau permettant aux USA de passer du statut d’importateur à exportateur de gaz ...

Ce développement est facilité par le code minier américain, qui fait du propriétaire d’un terrain le détenteur de son sous-sol (autrement dit, avant exploitation du dit sous-sol, une société doit en louer le droit à son propriétaire, généralement sous la forme d’un droit d’entrée et d’un pourcentage sur la production). Si malgré cela, certains Etats ont pris un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste, au regard de leur impact environnemental, au plus au niveau de l’Etat les choses semblent entendues. En effet, le candidat-président Barack Obama n’a pas hésité à les qualifier de ’source d’énergie idéale’ (les 400 000 emplois créés par le secteur aidant), tandis que son concurrent, le républicain Mitt Romney y est également favorable tout en se reconnaissant une préférence pour le charbon (la source d’énergie la pire en terme de pollution de l’air et réchauffement climatique), dont le sous-sol américain regorge.

Dans ce contexte, le silence des ONG associatives est étonnamment assourdissant ...

Rémy Olivier

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 621735

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Energie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License