Environnement Lançonnais

Rapport moral de notre association, octobre 2012

lundi 29 octobre 2012 par Alain KALT (retranscription)

Association ENVIRONNEMENT LANÇONNAIS

1, place A. Wolff

13680 LANÇON de PROVENCE

http://www.environnement-lanconnais...

Lançon le 28 octobre 2012.

19ème AG – RAPPORT MORAL

Rappel de notre mission : contribuer à l’amélioration de notre environnement à un niveau local, en faisant remonter les dysfonctionnements ou problèmes constatés, en proposant des pistes d’action, en partageant les informations dont nous avons connaissance, en sensibilisant à l’importance de sauvegarder tout ce qui nous permet de vivre une vie au quotidien la plus agréable possible. Cette association n’a de signification que si vous toutes et tous participez comme vous l’avez fait jusqu’à présent au travers de messages ou questions diverses tout au long de l’année. J’ajouterai pour finir cette introduction, que je m’attache personnellement à ce que les échanges se déroulent toujours de manière constructive et respectueuse, quelle que soit la gravité des sujets évoqués.

Les sujets qui nous ont mobilisés cette année sont les suivants :

- • Projet de centre de traitement et de valorisation de terres polluées notamment par les hydrocarbures au Clos Sénéguier

Malgré les multiples interventions du CIQ de Sibourg et de notre association auprès du Préfet des Bouches-du-Rhône et de la Ministre de l’Ecologie et du Développement durable, ce projet a obtenu l’autorisation préfectorale d’exploitation, le 6 Octobre 2011. Le CIQ et Environnement Lançonnais, avec l’aide des juristes d’URVN PACA et d’UDVN 13, ont déposé un recours au Tribunal Administratif de Marseille, le 15 Février dernier. Le dossier est en cours d’instruction (action menée sur la base d’irrégularités constatées dans le dossier, manque de lisibilité, insuffisances de l’étude d’impact…).

- • Pollution à l’arsenic des eaux souterraines aux abords du site d’enfouissement des déchets de la Vautubière

Nous nous étions inquiétés depuis l’été 2011 de cette alerte à la pollution à l’arsenic en particulier sur les risques sanitaires encourus par d’éventuels consommateurs d’eau provenant des puits et forages à proximité ou en aval de la zone concernée. Nous avons alerté la Mairie et l’ARS puisqu’un rapport d’analyse de l’APAVE du 30 novembre faisait état de valeurs allant parfois au-delà de 10 fois le seuil maximum autorisé.

Nous avons eu connaissance du compte-rendu d’une réunion du 24 janvier, rassemblant la DREAL, la SMA Vautubière, l’Agglopôle et des bureaux d’étude qui prévoyait de mener des études complémentaires. Des démarches ont été menées en parallèle par la Mairie et l’Agglopôle auprès des services concernés. Une deuxième réunion a eu lieu le 26 mars (même participants que le 24 janvier) pour faire le point sur les actions à mener (création d’un forage supplémentaire, injection de traceurs dans le casier en activité….). Le compte-rendu concluait qu’il faudrait être prêt techniquement en juin pour procéder à l’automne aux opérations de traçage (reconstitution des nappes).

- • Lutte contre l’implantation d’habitations légères en zone agricole et naturelle

Pour mémoire, les infractions font l’objet d’un PV, dressé par la police municipale. Ces PV sont directement à M le Procureur de la République qui instruit ceux qui sont recevables avant de les transmettre au Tribunal de Grande Instance pour jugement.

La situation début juillet faisait état de 53 habitations contre 57 en septembre 2011, soit une maigre diminution de 4 cas. Nous avons demandé à Mr le Maire de nous faire le point sur la volonté de faire avancer les choses sur ce sujet et de nous faire part du plan d’action proposé.

- • Sécurisation de la D113N

Nous avons proposé un projet visant à améliorer la sécurité sur les différentes intersections de la D113N que nous sommes amenés à emprunter sur la commune (en particulier le carrefour des Ratonneaux) avec des aménagements de la signalisation.

Des rendez-vous ont été pris auprès de Monsieur Maggi, de Monsieur le Maire, de Monsieur Monot, adjoint à l’urbanisme, ainsi qu’avec la Direction des Routes au Conseil Général, et ce grâce aux recommandations de Mr Maggi.

Une rencontre a eu lieu entre un représentant de la Direction des Routes et le Directeur des Services Municipaux le 12 juin dernier. Nos propositions ne répondent pas aux normes d’aménagement requises, mais la Direction des Routes pourrait étudier la mise en œuvre rapide de dispositions tendant à améliorer la sécurité du carrefour D113/chemin des Ratonneaux.

- • Déchèterie des Milanis

Nous avons fait remonter à la Mairie et auprès d’Agglopôle nos inquiétudes quant à l’incivisme et aux dégradations constatées sur le site de la déchèterie. Le projet de création d’une seconde déchèterie sur la commune de Salon de Provence existe depuis longtemps déjà et il nous semble qu’il ne devrait pas freiner les aménagements indispensables sur le site existant pour à la fois motiver la population à bien trier ses déchets, d’autre part se sentir en sécurité lors du passage en déchèterie, mais également permettre la valorisation des matériaux déposés.

- • Projet immobilier « cave coopérative »

Notre inquiétude portait sur la diminution de places de stationnement à proximité de ce nouvel ensemble immobilier. Mr le Maire nous a parlé d’une étude réalisée à ce sujet.

- • Projet de création d’une carrière sur le plateau de Coudoux avec éventuel échappatoire des camions par la zone de Sibourg

Il semblerait que ce projet ne soit plus d’actualité

- • Merlon anti-bruit

Les dernières informations dont nous disposons faisaient état d’un avancement des travaux satisfaisants.

- • Sensibilisation dans les écoles

Nous préparons une nouvelle mission de sensibilisation à la protection de l’environnement de nos jeunes Lançonnais. La totalité des cinq écoles primaires de la commune avaient été concernées l’an dernier, nous avons l’intention de procéder de même pour l’année scolaire 2012-2013 avec un démarrage sur ce premier trimestre.

QUESTIONS AUX ELUS

A Mr le Député, Vice-Président du Conseil Général Mr MAGGI

- 1. Sécurisation de la D113N

Notre association a proposé des aménagements de la signalisation sur différentes intersections de cette route afin d’en réduire le caractère accidentogène. Après consultation de la Direction en charge des Routes, il semblerait que ces aménagements soient difficilement envisageables car non compatibles avec les normes en vigueur. (La signalisation actuelle pourrait ne pas être dans les normes non plus)

Question :

Quels sont les investissements prévus à court et moyen terme dans le domaine de la sécurisation des routes sur notre territoire ? - Quelles solutions pouvons-nous envisager à court et moyen terme ?

Réponse :

les responsables ont pris conscience de l’importance de la circulation au carrefour des Ratonneaux. Les autres points noirs de la D113N doivent également être traités en respectant les normes pour une voie de circulation de cette importance. Aucune date n’est cependant avancée, d’autant plus qu’il faut également envisager l’élargissement de la D19 qui relie Lançon à La Fare, Coudoux et surtout Rognac en passant par Velaux. Cette D19 verra son trafic augmenter notablement quand la déviation de La Fare sera opérationnelle. Une des solutions envisagées pour diminuer ce trafic est de créer ce fameux échangeur à La Fare qui permettrait d’aller sur Marseille ou Salon par l’autoroute. La société ASF n’envisage pas ces travaux pour le moment et souhaite un péage entre La Fare et Salon dans le cas où cela se ferait. Nous agirons pour qu’une plus grande concertation entre les financeurs et parties prenantes soit enfin le gage d’une efficacité dans de futurs aménagements.

- 2. Exploration “gaz de schiste”

Question :

Pouvez-vous nous dire ce qui est définitivement arrêté sur ce sujet ?

Réponse :

nous ne souhaitons pas de fracturation hydraulique dans notre département et même en région PACA.

A Mr le MAIRE et ses adjoints en charge de l’Urbanisme et de l’Environnement

- 1. Sécurisation des D113N et D19

Question :

Avez-vous des informations plus précises sur la date et le plan de mise en œuvre de ces dispositions ?

Réponse :

la municipalité n’a pas d’informations plus précises mais appuie tout projet allant dans le sens de la sécurisation de ces voies de circulation.

- 2. Implantation de mobil-homes et autres habitations légères en zone agricole et naturelle

Freiner ou stabiliser les implantations illicites est important, mais à ce jour (juillet 2012) nous notons encore 80 cas d’infraction (contre 76 l’an passé). Ce bilan ne nous paraît pas satisfaisant.

Question :

dans le cadre du processus de protection des espaces naturels pour lequel vous vous êtes engagé, pouvez-vous nous dire quelles actions sont entreprises et pour quel objectif à court et moyen terme ?

Réponse :

nous continuons nos actions mais une fois les procès-verbaux envoyés au Procureur de la République, celui-ci saisit la justice après enquête et la vitesse de traitement des affaires correspond ensuite aux délais habituels des tribunaux.

- 3. Cave coopérative

Question :

notre association s’est inquiétée de la réduction des places de stationnement. Nous avions suggéré quelques pistes pour la création de nouvelles places. Vous avez évoqué une étude en cours pour déterminer quels aménagements pourraient être envisagés. Qu’en est-il ?

Réponse :

l’étude suit son cours et la conclusion devrait être rendue prochainement. Elle fera l’objet d’une réunion d’information publique en temps voulu. (A noter qu’il n’y aura pas d’obligation d’achat de places de parking pour les futurs propriétaires de logements).

- 4. Centrales photovoltaïques

Question :

Nous avions avec intérêt appris l’existence de plusieurs projets d’implantations de centrales photovoltaïques sur notre commune. - Pouvez-vous nous dire où en sont ces projets ? L’un d’entre eux semble avoir été retardé car le PLU n’est pas encore sorti. Qu’en est-il de son achèvement ?

Réponse :

les trois réalisations projetées sur Lançon ont pris du retard car la procédure d’élaboration du PLU est toujours en cours mais pour l’instant aucun de ces projets n’est refusé.

- 5. Merlon anti-bruit

Question :

pouvez-vous nous faire un point sur l’avancement du chantier "merlon antibruit" ?

Réponse :

la première partie de cette réalisation, le merlon du château de Sénéguier, est quasiment achevée. Le démarrage du merlon de Sibourg doit commencer incessamment sous peu. Il faut noter que la société qui effectue ces travaux a déjà amélioré le passage de la route de Sibourg au-dessus de l’autoroute, petit point noir auparavant pour les habitants de ce quartier.

- 6. Urbanisation du village

Question :

dans un contexte où notre commune ne dispose pas encore du nombre de logements sociaux requis par la loi, quels sont les projets de construction à venir ?

Réponse :

il y aura continuité d’un certain nombre de projets, notamment dans le quartier des Roquilles. Cependant, le PLU n’autorisera pas de construction dans le quartier de Coste Longue car la loi interdit maintenant les fosses septiques dans des projets collectifs et rendre ce quartier urbanisable nous obligerait à créer une infrastructure hydraulique particulièrement onéreuse. Rappel est fait sur la volonté de ne pas dépasser les 10000 habitants afin de ne pas avoir l’obligation d’investissements importants sur le réseau d’assainissement.

A Mr LEONARD Vice-Président AGGLOPOLE

- 1. Déchèterie

Question :

nous avons bien noté les difficultés qu’il peut y avoir à sécuriser une déchèterie comme celle des Milanis dont la fréquentation est bien plus élevée que ce pour quoi elle est dimensionnée et de trouver des solutions pour lutter contre les vols et dégradations. Le manque-à-gagner subi par les vols de matières valorisables ne justifie-t-il pas la prise en charge d’un maître chien qui semble être une solution dissuasive efficace ?

Réponse :

oui les pertes sont importantes mais l’engagement d’un maître chien reste onéreux par rapport aux dégradations (135 000 euros/an). Nous allons installer des caméras de vidéosurveillance sur ce site qui permettrons de réduire, nous l’espérons, les dégradations de toutes sortes, le vol et le chiffonnage. Pour information d’autres sites d’apport volontaires de l’Agglopôle subissent les mêmes avatars. La création d’une deuxième déchèterie est toujours d’actualité pour mieux desservir les 50 000 usagers.

- 2. Collecte sélective

Question :

pourriez-vous nous communiquer quelques chiffres sur l’évolution des tonnages collectés et surtout valorisés ? Toutes les habitations sont-elles équipées en poubelles de tri ?

Réponse :

l’Agglopôle est à la traîne concernant le tri mais en bonne progression. D’autres quartiers de Lançon vont prochainement être équipés de poubelles jaunes.

- 3. Verre

Question :

notre région semble très en retard par rapport à d’autres sur la collecte du verre. La filière verre a-t-elle déjà envisagé un retour à la "consigne" ? Quelle est votre position sur le sujet ? Réponse :

le retour à la consigne pourrait en effet être une solution, elle n’est pas de notre ressort mais de celui des industriels de la filière verre.

Si vous disposez d’une adresse électronique, vous pouvez nous la communiquer via le site de notre association en envoyant un courriel à : postmaster@environnement-lanconnais.asso.fr

La Présidente : Laurence Faugère.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 613718

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - Informations locales  Suivre la vie du site Comptes-rendus   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License