Environnement Lançonnais

La présidente de l’Autorité européenne de sécurité des aliments appartient à un lobby industriel

samedi 2 octobre 2010 par Alain KALT (retranscription)

La présidente de l’Autorité européenne de sécurité des aliments appartient à un lobby industriel

AFP/BERTRAND GUAY José Bové, député européen (Europe écologie). La présidente du conseil d’administration de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) est aussi membre du conseil d’administration d’une association regroupant les plus grandes entreprises de l’agro-industrie. Telle est la révélation faite par José Bové, député européen (Europe Ecologie), lors d’une conférence de presse, à Bruxelles, mercredi 29 septembre.

NOUVEAU : Le débrief pour consulter les informations majeures depuis votre dernière connexion Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 1 mois offertLes documents présentés font apparaître que Diana Banati, la présidente du conseil d’administration de l’AESA, a dissimulé qu’elle appartenait aussi au conseil d’aministration d’ILSI Europe (International Life Science Institute), instance dans laquelle elle côtoie des représentants de dix grandes entreprises comme Kraft Foods, Nestlé ou Danone.

L’Agence joue le rôle d’expertise scientifique pour les décisions de la Commission européenne en matière de produits alimentaires, notamment les OGM (organismes génétiquement modifiés). L’Autorité n’a jamais émis un avis négatif sur plus de 100 OGM examinés.

DEMANDE DE DÉMISSION

De son côté, l’ILSI est une organisation internationale regroupant plus de 400 entreprises, dont Monsanto, Syngenta, Dupont, Nestlé et Kraft Foods. Dans les années 1980 et 1990, elle a ainsi relayé les efforts des fabricants de tabac pour affaiblir les initiatives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le tabac. A la suite à plusieurs enquêtes, l’OMS a d’ailleurs exclu l’ILSI, en janvier 2006, de la liste des organisations pouvant participer à ses activités.

M. Bové demande la démission de Mme Banati. "L’AESA n’a pas d’autonomie, elle est inféodée aux lobbies, juge le député, qui est également vice-président de la commission agriculture du Parlement européen. Son mode de fonctionnement doit être revu de fond en comble."

Mme Banati a fait modifier, le 28 septembre, les mentions de sa déclaration d’intérêt, telle qu’on peut la consulter sur le site Internet de l’AESA : elle y fait soudainement apparaître son appartenance au bureau des directeurs de l’ILSI.

Hervé Kempf Article paru dans l’édition du 30.09.10 dans le journal Le Monde


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 626547

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Politique et environnement   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License