Environnement Lançonnais

Des ordis dans les radiateurs

dimanche 9 février 2014 par Alain KALT (retranscription)

L’énergie coûte très cher à transporter, mais l’acheminement des données informatiques est, lui, quasi gratuit. C’est sur ce principe qu’un ingénieur français a eu l’idée d’utiliser la chaleur produite par les microprocesseurs pour chauffer des installations industrielles et des habitations.

« Vous connaissez les data-centers, ces entrepôts de données qui permettent de stocker de la « data » pour les ordinateurs. Ces établissements doivent être refroidis en permanence, car le calcul informatique induit une forte production de chaleur. Je me suis dit qu’on pouvait installer des mini-datacenters chez tout le monde, et permettre à chacun de chauffer sa maison. Et si on remplaçait tous les radiateurs de France par des ordinateurs, on aurait la puissance de tous les data-centers du monde ! » explique Paul Benoit, créateur de la start-up Qarnot Computing, située à Montrouge.

Ce polytechnicien passionné d’informatique a donc inventé le radiateur-ordinateur. Pour chauffer, la résistance électrique interne, qui transforme chaque watt d’électricité en chaleur dans un radiateur électrique normal, est remplacée par des processeurs de calcul, qui vont produire la même quantité de chaleur, tout en faisant une opération intelligente. La data circule via une connexion internet ou mieux, via la fibre optique. 

”Nous utilisons le calcul dit associatif qui est offert aux écoles, universités ou à la recherche médicale comme variable d’ajustement pour faire correspondre le besoin de chauffage et le besoin de calcul de nos clients privés, aussi bien en hiver qu’en été”. En clair, l’hiver, Qarnot Computing fait en sorte de ne jamais être en manque de calcul à effectuer. L’été, c’est l’inverse. « Les radiateurs vont continuer à tourner, mais en mode très basse conso. Et pour les établissements qui sont déserts en juillet août, par exemple les écoles, on se permettra de chauffer un peu… C’est sûr, sur les mois d’été, on aura un peu moins de puissance de calcul. Mais c’est gérable. »

En pratique, le radiateur n’appartient pas à l’occupant du logement. Qarnot Computing installe l’appareil et tous les trois ans, le remplace.L’appareil compte l’électricité consommée et le client est remboursé intégralement chaque mois, se chauffant ainsi… gratuitement. Le radiateur ordinateur est totalement silencieux. Le système de refroidissement est en effet surdimensionné et il n’ y a pas besoin de ventilateur. 

Qarnot Computing est pour sa part rémunéré comme un fournisseur de puissance de calcul : « Nous allons proposer des offres nouvelles sur ce marché où les puissances de calcul à l’heure sont facturées à un prix très élevé par les data-centers, un prix inabordable pour les PME et les TPE. Elles pourront même accéder à du calcul intensif à la minute. » Pour le moment, la start-up travaille avec des collectivités et des bailleurs sociaux pour équiper des bâtiments neufs d’habitation. Qarnot Computing estime que d’ici à cinq ans, 100 000 radiateurs correspondant à 20 000 logements, pourront être opérationnels.

Jean-Philippe Pié

Légende photo : À l’intérieur du radiateur, qui a la puissance de quatre PC, le système de répartition des calculs se fait automatiquement pour moduler la température.

janvier 22, 2014 (4:14 pm)

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 645239

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Energie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License