Environnement Lançonnais

N’ayez plus peur, Google va vous dire la vraie vérité.

mardi 17 février 2015 par Alain KALT (retranscription)

La santé est-elle devenue le nouvel Eldorado des acteurs du Net ? C’est en tout cas ce que laisse entendre Google qui vient d’annoncer qu’il allait se positionner sur ce marché en créant son propre système d’information sur la santé. Et pour cause : une question sur vingt posées au moteur de recherche concerne la santé...

Alors, bientôt, c’est Google en personne qui répondra... avec l’aide de médecins "pur sucre", bien entendu. C’est pour notre bien, expliquent les promoteurs du projet : "Pour éviter qu’apparaissent des résultats, plus ou moins fiables, plus ou moins anxiogènes". N’ayez plus peur, Google va vous dire la vraie vérité.

Mais Google n’est pas le seul à vouloir prendre soin de nous. Il y a maintenant des dizaines d’applis et d’objets connectés qui permettent de surveiller sa santé en temps réel. On peut par exemple savoir si l’on a bien dormi, si on a marché suffisamnent dans la journée, si on a pris du poids... On peut aussi se connecter avec sa seringue quand on est diabétique, analyser l’air quand on est asthmatique. Votre bouteille d’eau vous rappellera quand il faut boire, votre coussin se plaindra si vous êtes mal assis, votre fourchette vous sonnera si vous mangez trop vite et votre pilulier vous rappellera que vous n’avez pas pris votre médicament... Brave new world...

Et je ne parle pas de la bataille qui oppose tous les acteurs du web pour s’attribuer la gestion du "dossier médical en ligne". C’est vrai, la promesse est intéressante - et le marché est colossal. Où que vous soyez, un médecin pourra consulter l’intégralité de votre dossier médical en ligne. Votre groupe sanguin, les médicaments que vous prenez, les opérations que vous avez subies... On pourra tout savoir. Ceci accélérera sans doute le traitement de votre dossier à l’hôpital en cas d’urgence... Mais à quel prix ?

Au prix de votre intimité d’abord, car je ne doute pas que, malgré les assurances qui seront données quant à la confidentialité des échanges, vous finirez par recevoir sur votre téléphone des SMS vous rappelant que le vaccin anti-grippe est disponible ou qu’un nouveau médicament vient de sortir pour traiter... la maladie dont vous souffrez, justement.

L’autre danger de cette évolution est la déresponsabilisation totale des patients. Car tous ces objets connectés, ces dossiers partagés, ces réponses toutes faites... sont une forme de victoire du scientisme. C’est mesuré, calibré, validé... Ce n’est donc pas contestable. Ce n’est pas vous qui ressentez, c’est la machine ; ce n’est pas vous qui choisissez le traitement, c’est le programme ; ce n’est pas vous qui faites des recherches sur internet pour trouver une solution, c’est Google.

On ne peut malheureusement pas se contenter de regarder d’un air dédaigneux cette agitation numérique autour de notre santé. Il va falloir se battre pour faire entendre une autre voix dans le concert trop harmonieux des geeks de la santé. Cela nous coûtera cher, probablement. Cela nous accaparera, sans doute. Mais depuis que nous avons pris le "tournant numérique" avec, notamment, alternativesante.fr et annuaire-therapeutes.com, nous ne nous sentons plus démunis face à la déferlante du bourrage de crâne numérique, bien au contraire. Je sais bien que le pot de terre n’a jamais gagné contre le pot de fer, mais je sais aussi que la terre, ça ne rouille pas.

Alexandre Imbert

Retrouvez "Notre journal de la Santé" tous les jours à 12h50 sur Radio Médecine Douce

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 618376

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License