Environnement Lançonnais

Armons nos défenses immunitaires

mercredi 14 septembre 2016 par Alain KALT (retranscription)

Pour prévenir rhumes, gastro-entérites, cystites ou grippes, pour faire face aux attaques des germes en tout genre, intéressons-nous à l’immunothérapie.

Nos défenses naturelles ne sont pas toujours capables de résister aux agressions. Tous les jours, nous sommes en contact avec énormément de virus et de bactéries. Nous portons en nous dix à cent fois plus de germes que de cellules. La plupart sont bénéfiques et il n’est pas souhaitable d’aseptiser l’environnement, qui est une sorte de vaccination naturelle. Toutefois, si nos réserves en énergie sont basses, nous sommes vulnérabilisés en manquant de nutriments clés, nécessaires à la production des armes antivirales et antibactériennes.

Vitamine B6 et zinc

La plupart du temps, la carence en vitamine B6, (contenue dans la viande – foie et rognons-, le poisson, les légumes, les fruits, les céréales et le lait) n’est pas diagnostiquée, ce qui peut devenir un réel problème, notamment chez la personne âgée.

A partir de 60 ans, le zinc étant moins bien absorbé, on peut considérer que la totalité de cette population est carencée. Si l’on se fait par exemple vacciner contre la grippe en hiver et que l’on manque de zinc, on risque de ne pas produire suffisamment d’anticorps et donc de rendre le vaccin inefficace.

Le magnésium

On le trouve dans les eaux minérales, les céréales semi-complètes ou complètes, les légumes, les légumes verts, le soja, les oléagineux (noix, noisettes, amandes…) et les fruits de mer. En consommant une eau riche en magnésium et en augmentant la fréquence des aliments qui en contiennent, on peut améliorer ses apports quotidiens. Comme la vitamine D (qui joue un rôle important dans l’immunité) et la vitamine E, le magnésium fait partie des rares nutriments qui relèvent d’une complémentation

Nous consommons des aliments qui profitent aux agents infectieux

Les acides saturés du beurre, des fromages et des fritures permettent aux virus de se forger des membranes inoxydables, inattaquables par les substances corrosives sécrétées par les globules blancs pour les détruire. Nous consommons également parfois trop de fer, provenant principalement de la viande. Or, le fer est utilisé comme facteur de croissance pour les germes infectieux, quels qu’ils soient : virus, bactéries ou parasites...


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 618132

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License