Environnement Lançonnais

L’effet des tongs sur votre corps

mercredi 2 août 2017 par Alain KALT (retranscription)

Chère lectrice, Cher lecteur,

Si vous portez des sandales flip-flop, vous n’allez pas regretter d’avoir ouvert ce message.

Les tongs comportent une précaution d’emploi dont les vendeurs ne parlent pas.

C’est grave car les tongs se portent désormais toute l’année – et non plus seulement l’été ou dans les pays chauds. Depuis quelques années, on les porte aussi à la maison, à l’hôpital, au bar, sur les tapis rouges, et même à la Maison Blanche (depuis que des sportifs en visite officielle ont ouvert la voie [1]).

Ces dernières années, les podologues ont commencé à recevoir des jeunes, de 15 à 25 ans… alors que cette classe d’âge n’est pas censée être concernée par les douleurs aux pieds [2]. Les experts de la Marshfield Clinic accusent les tongs [3]. Annonce spéciale

Les 5 risques à connaître

Marcher en tongs nécessite d’adapter sa démarche pour ne pas déchausser. Peut-être que vous n’avez pas l’impression de marcher différemment… mais sachez que votre corps en souffre à long terme.

Les compensations et autres changements de démarche peuvent entraîner une usure prématurée des articulations.

-1. Votre gros orteil est crispé

Première modification : vous crispez votre gros orteil pour empêcher la tong de partir en avant à chaque pas [4].

Ce mouvement (apparemment anodin) intervient au mauvais moment dans votre Cycle de Marche Bipède.

Des chercheurs ont pu établir que cette mauvaise posture provoquait des douleurs de hanches, de nuque et de crâne [5].

-2. Problème d’alignement cheville-talon

Deuxième modification : votre talon n’est pas aligné avec votre cheville.

Les tongs sont instables par nature. Malgré vos efforts pour les contrôler avec vos orteils, elles retombent rarement sous vos pieds. Vous êtes forcé de réajuster chaque pas pour poser votre pied là où la tong a atterri (au gré du terrain).

Très vite vous n’y penserez plus. Il n’empêche que vous aurez adopté une démarche qui n’est pas naturelle – chevilles tordues vers l’intérieur. Ceci accroît le risque de foulure et d’entorse de la cheville... mais aussi les problèmes de genou (tendinite) et de dos [6].

-3. Pas d’amortissement au talon

Troisième problème : les tongs à semelles fines n’offrent aucun amortissement pour votre talon.

Pieds nus, vous parvenez à maîtriser la force du choc sur vos talons. Mais c’est plus difficile en tongs car elles forcent à adopter une démarche anormale… Les chocs sont encaissés par le ligament qui relie le talon aux orteils (fascia plantaire). Beaucoup se plaignent de douleurs à chaque pas, comme une brûlure ou un coup de poignard au talon. On appelle ce problème fasciite plantaire [7] (ou aponévrosite plantaire).

4. Une foulée différente

Quatrième caractéristique des porteurs de tongs : ils adoptent une foulée plus courte que de nature.

Encore une fois, c’est pour éviter de perdre leurs tongs en marchant… Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils risquent de sérieux problèmes de hanches à long terme.

5. Manque de protection

Cinquième faiblesse des tongs : elles n’offrent aucune protection contre les chocs, les coupures et les égratignures. De plus les lanières viennent frotter sur votre peau, ce qui provoque des brûlures et des ampoules. Que faire ? Que penser ? Certes les tongs sont pratiques pour marcher dans l’eau ou le sable. Elles sont faciles à mettre et à enlever. Et elles ne coûtent pas cher.

Mais ce ne sont pas des chaussures de tous les jours [8].

Si vous souhaitez néanmoins les porter souvent, vous devez investir dans tongs de qualité :

- • Une semelle épaisse et robuste pour un meilleur amorti

- • Un profil qui épouse la courbure de votre voûte plantaire

- • Un talon un peu surelevé

- • Un renfoncement autour de votre talon pour plus de stabilité

- • Des brides épaisses qui tiennent bien votre pied

- • Des matières naturelles : coton, cuir, caoutchouc, liège...

Assurez-vous que la chaussure se plie à l’avant (sous la plante des pieds)… et pas au milieu de la semelle, ni au niveau des orteils [9] (c.f. schéma ci-dessous).

Si vous ne savez pas par où commencer, consultez l’offre de fabricants comme Scholl, Birkenstock, Vionic, Teva, Crocs ou Clark’s.

Sources

[1] Flip-flops wikipedia

[2] Flip-flop CBS

[3] Marshfield Clinic

[4] Flip Flop Livescience

[5] PRWEB ortho

[6] Maux de dos Clinique du pied

[7] Aponévrosité plantaire

[8] UAM Health Right Shoes

Bien à vous,

Eric Müller

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 635493

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Autres   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License