Environnement Lançonnais

Nos os vont nous lâcher !

mercredi 4 octobre 2017 par Alain KALT (retranscription)

Ma grand-mère est décédée (cela fait longtemps) suite à une fracture du col du fémur dont elle ne s’est pas remise.

Ouvrons les yeux !

Partout dans les rues, les transports en commun, passent des personnes âgées qui marchent voutées, agrippées à une canne, presque pliées en deux.

C’est leur squelette qui est détruit. Leurs os qui sont devenus si fragiles que leur colonne vertébrale se délite, et ne les tient plus droites.

Tous nous avons entendu parler de telle tante ou cousine qui s’est cassé le poignet sans choc particulier.

A ce moment, la mort n’est plus très loin, car c’est la structure même du corps qui ne tient plus. 90 % des personnes âgées ont les os fragiles.

Et nous serons exactement comme elles si nous ne prenons pas maintenant des mesures pour nos os. Il faut pousser et tirer sur nos os pour les entretenir, comme nos muscles Nos os sont comme nos muscles : ils fondent s’ils ne travaillent pas. Il faut pousser dessus, tirer, taper même pour les renforcer.

Les travailleurs de force ont donc de gros os, autant que de gros muscles.

Réciproquement, les travailleurs de bureau ont le squelette qui fond comme du beurre pendant la journée. Gare à eux s’ils ne compensent pas le soir ou le week-end par les bons exercices (voir plus loin).

La grande idée fausse sur le squelette

On imagine souvent que le squelette est inerte. Ce serait comme une structure en métal entourée de muscles, d’organes et de peau qui, eux, seraient vivants.

Mais non : les os sont aussi vivants que le reste.

Ils consomment de l’oxygène, de l’énergie. Ils sont irrigués par des vaisseaux sanguins. Ils s’auto-réparent. Ils grandissent.

L’os est d’ailleurs beaucoup plus extraordinaire qu’un simple métal : c’est une matière à la fois très dure, résistante, mais aussi élastique, capable de se déformer pour mieux encaisser les coups. Ils absorbent ainsi l’énergie et évitent de se briser comme du verre.

Ainsi quand vous avez la jambe dans le plâtre plusieurs semaines, vous avez l’impression que vos muscles ont fondu. Mais votre os à l’intérieur, a lui aussi diminué de poids et de volume.

Il est plus fin, plus fragile, plus cassant qu’avant. Lorsque vous reprenez l’activité, c’est l’os autant que le muscle qui se remet à travailler, et qui va réagir aux sollicitations en se renforçant.

Les 11 sports qui renforcent les os [1]

Vous tenir debout fait déjà peser sur vos os le poids de votre corps. Levez-vous, marchez, le plus souvent possible.

Vos os deviennent encore plus fort quand ils subissent des impacts. Pas forcément des impacts violents, comme lorsque vous sautez en hauteur ou donnez des coups de poing.

Mais la danse, la randonnée en montagne, le jogging, la corde à sauter, le tennis, monter les escaliers, sont excellents pour les os. Les résultats sont encore plus forts si vous portez un sac sur le dos, ou des poids.

Ensuite, rappelons que les muscles sont reliés aux os et tirent dessus. Plus vos muscles sont puissants, plus ils sollicitent vos os, qui se renforcent à leur tour.

Tous les exercices de musculation sont donc très bons pour les os : poids et haltères, bandes élastiques, machines de musculation, tractions, pompes…

Si vous êtes trop faible ou fragile pour ces exercices, vous maintiendrez vos os en bonne condition avec le vélo, l’aérobic doux, les steppers (machines à marcher sur place), la marche rapide en extérieur ou sur tapis…

Enfin, il existe des exercices qui peuvent être pratiqués par tout le monde ou presque, qui renforcent votre équilibre, améliorent votre posture, et ainsi diminuent le risque de chutes et de fracture. C’est le yoga, le Tai Chi Chuan, les exercices posturaux qui améliorent la tenue du buste et évitent la chute des épaules, protégeant ainsi la colonne vertébrale.

Nutrition

Nous savons que la population manque en plus massivement de nombreux nutriments indispensables pour les os :

- • 65 % des femmes ont une trop faible consommation de magnésium alimentaire ;

- • 80 % de la population d’Île-de-France manque de vitamine D ;

- • 60 % de la population a une alimentation trop salée qui accélère l’élimination des minéraux ;

- • 90 % de la population mange trop d’oméga-6 (acides gras insaturés qui favorisent l’inflammation, présents dans l’huile de tournesol, de maïs, de germe de blé) et trop peu d’oméga-3 (acides gras anti-inflammatoires, présents dans l’avocat, les graines de lin, le pourpier, les petits poissons gras des mers froides). Ce déséquilibre oméga-6/oméga-3, ainsi que l’excès de sucre raffinés et la malbouffe en général, créent un environnement inflammatoire qui perturbe les fonctions biologiques et accélère la perte osseuse.

Les mêmes causes (alimentation moderne appauvrie) créent un environnement acidifiant qui pousse notre organisme à puiser dans nos réserves de minéraux (dans nos os), pour maintenir pH normal (niveau d’acidité). Ce phénomène accélère la perte osseuse. Vous le combattez en augmentant vos apports de potassium.

Enfin, personne ou presque ne connaît, ni ne s’intéresse, aux vertus de la vitamine K2, qui est pourtant essentielle. C’est la vitamine qui sert de guide au calcium alimentaire pour lui éviter qu’il n’aille se déposer dans les artères (où il provoque de l’athérosclérose), et le conduire au bon endroit, sur la matrice (structure) même de vos os.

Rare dans l’alimentation, la vitamine K2 se trouve en compléments nutritionnels, souvent associé à la vitamine D, avec qui il est complémentaire.

A noter que la forme la plus efficace de vitamine K2 est la vitamine « K2-MK7 ».

Idées fausses sur les os fragiles

Ajoutons que ces énormes problèmes de fragilité des os chez les personnes âgées sont accentués par les idées fausses qui circulent et qui sont répandues, malheureusement, par les Autorités de Santé et le système médical lui-même.

Ainsi, il faut savoir que :

- • les laitages ne rendent pas les os plus solides ;

- • les suppléments de calcium sont inutiles

- • les médicaments les plus prescrits contre l’ostéoporose (maladie des os poreux) sont beaucoup trop dangereux par rapport aux maigres bienfaits qu’ils apportent, si tant est qu’il y en ait réellement. [2]

Grâce à ces conseils, mes lecteurs ne termineront pas sur un lit d’hôpital handicapés par des os brisés ni une colonne vertébrale effondrée.

Mais en l’absence d’une prise de conscience généralisée, le problème des os fragiles, et les catastrophes qui s’ensuivent, vont continuer à toucher la plupart des personnes âgées.

Prévenez-les si vous pouvez. Surtout dites-leur qu’elles peuvent, elles-aussi, profiter gratuitement de mes lettres d’informations en suivant ce lien. Santé Nature Innovation n’est pas que pour les jeunes dynamiques en bonne santé !

A votre santé !

JM Dupuis

Sources :

[1] Conseils de la National Osteoporosis Foundation

[2] LE MYTHE DE L’OSTÉOPOROSE

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 645239

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License