Environnement Lançonnais

L’ortie, un dopant naturel vieux comme le monde

dimanche 24 octobre 2010 par Alain KALT (retranscription)

L’ortie, un dopant naturel vieux comme le monde Initiative Nature Alimentation & Santé Par Aurélie Thépaut le 16/10/2010 à 09h52 | Au salon Ille et bio de Guichen (35), Bernard Bertrand, a présenté « les secrets de l’ortie », un thème qui lui a inspiré un ouvrage du même nom. Ce paysan écrivain recommande une cure d’ortie, sous forme de soupe ou tisane, pour mieux préparer l’hiver !

Bernard Bertrand est l’auteur de plusieurs livres dédiés à l’ortie. © AT_BD « Alicament » naturel – c’est-à-dire aliment combinant la notion d’aliment et de médicament dans le cadre d’une alimentation fonctionnelle –, l’ortie, baptisée aussi « l’épinard sauvage », est connue depuis très longtemps pour ses vertus nutritives. « Cette plante apporte un équilibre alimentaire et joue sur l’immunité », précise Bernard Bertrand. Elle est tonifiante et aphrodisiaque et permet de lutter contre les rhumatismes. « C’est l’un des meilleurs antioxydants que l’on connaisse », ajoute l’écrivain, c’est-à-dire qu’elle permet de lutter contre le vieillissement des cellules. Riche en fer et en oligo-éléments, cette plante est un « dopant naturel » parfois donnée aux sportifs sous forme de soupe.

En tisane ou en soupe Son utilisation peut se faire en tisane ou en soupe (lire la recette en bas de page). Dans le cadre d’une cure préventive, l’idéal est d’en boire un litre par jour pendant deux ou trois semaines et de réitérer cette pratique . « Une consommation répétée de l’ortie permettra de profiter pleinement de ses vertus », insiste Bernard Bertrand. Cette préparation draine l’organisme, le reminéralise et le purifie. La tisane se prépare en jetant une poignée de feuilles d’orties fraîches dans un litre d’eau. Laisser infuser entre trois et cinq minutes. La cure d’ortie, c’est tout simple, c’est gratuit et c’est efficace ! Quoi de mieux pour être en pleine forme en attendant l’hiver ?

 [1]

L’ortie au jardin A quoi sert le purin d’ortie ? Contrairement aux idées reçues, le purin d’ortie n’est ni un insecticide, ni un herbicide, mais un phytostimulant qui dynamise les plantes et la vie du sol. L’ortie est aussi un bon activateur de compost. Les feuilles peuvent servir de paillage. En outre, avoir des orties dans son jardin permet d’attirer vanesses, pans du jour, coccinelles et autres jolis insectes…

Plus d’infos Les secrets de l’ortie, Bernard Bertrand, éditions de Terran, 2005. Saveurs d’ortie, Bernard Bertrand, éditions de Terran. Purin d’ortie et compagnie, Bernard Bertrand, Jean-Paul Collaert, Eric Petiot, 2009

[1] La soupe aux orties Pour 2 personnes 2 poignées de feuilles d’orties fraîchement cueillies 2 pommes de terre moyennes 1 gros oignon ½ litre d’eau Emincer l’oignon et le faire revenir dans un peu d’huile. Ajouter les pommes de terre coupées en gros cubes. Laver les orties et les plonger dans ½ litre d’eau bouillante. Faire cuire une minute à ébullition. Mélanger le tout, saler, poivrer et mixer. Le goût de l’ortie étant assez neutre, on peut y rajouter du lard ou ce qu’on veut.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 611082

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License