Environnement Lançonnais

Morcenx (France) : le plasma pour traiter les déchets radioactifs

mardi 24 septembre 2013 par Alain KALT (retranscription)

De concert avec le belge Belgoprocess, la société espagnole Iberdrola Ingenieria a annoncé avoir conclu avec succès les derniers essais sur leur unité de traitement de déchets radioactifs avec la technologie plasma, une innovation qui peut s’avérer déterminante pour le secteur de l’énergie nucléaire. Iberdrola Ingenieria a réalisé ces essais pendant deux jours dans les installations de la compagnie française Europlasma Inertam, situées dans à Morcenx, dans le département des Landes (40). A cette occasion, un groupe d’entreprises leaders du secteur a assisté au deuxième essai, dans l’optique de développer dans le futur, des projets à partir de cette technologie.

Après les essais, Iberdrola Ingenieria va transférer l’unité de traitement sur le site de la centrale nucléaire de Kozloduy (Bulgarie), située à 200 kilomètres de Sofia, où elle sera assemblée en septembre avant sa mise en fonctionnement prévue d’ici deux ans. Cette technologie innovante de traitement de déchets radioactifs basée sur la technologie plasma sera pour la première fois installée sur la centrale de Kozloduy. Cette technologie permet de réduire de manière très importante le volume des déchets après les avoir soumis à des températures pouvant atteindre 5.000 degrés centigrades.

Soumis à ces hautes températures, les déchets radioactifs sont liquéfiés puis vitrifiés lors de leur refroidissement. Avec cette technologie le volume des déchets est réduit jusqu’à 80 fois en fonctions de la nature du matériel. Ces déchets sont ensuite conditionnés dans des unités de stockage et cimentés.

Cette unité qui sera installée sur la centrale de Kozloduy constitue une nouvelle avancée technologique pour les acteurs du secteur nucléaire, en permettant de réduire de façon significative le volume et le coût de stockage des déchets radioactifs de faible et moyenne activité.

Iberdrola Ingenieria a constitué un consortium avec la société belge Belgoprocess pour répondre à l’appel d’offres de 30 millions d’euros lancé en 2009 par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD). Ce projet est cofinancé avec des fonds de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et des fonds apportés par la centrale de Kozloduy.

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 636203

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Nucléaire   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License