Environnement Lançonnais

Nouveau projet de développement de l’énergie des vagues en Bretagne

jeudi 26 septembre 2013 par Alain KALT (retranscription)

L’énergéticien Fortum, DCNS, et la société technologique AW-Energy ont annoncé la signature d’un accord de développement dans le secteur des énergies marines renouvelables, avec le soutien de la région Bretagne. Dans le cadre de cet accord, les entreprises partenaires développeront ensemble un démonstrateur de ferme houlomotrice captant l’énergie des vagues. La ferme expérimentale sera basée sur la technologie WaveRoller (voir explication ci-dessous), d’une puissance de 1,5 MW.

La Région Bretagne accompagne le projet

Avec 2730 km de côtes exposées aux vents, à la houle, aux courants, à des marées puissantes, un accès facile à la mer et une forte culture maritime, la Bretagne dispose d’un potentiel naturel exceptionnel et inépuisable pour développer toutes les énergies marines renouvelables. Seul territoire développant 6 technologies de production d’énergie marine, la Bretagne se démarque aussi par une volonté politique forte de bâtir le futur des EMR.

L’éolien posé en mer, l’éolien flottant, l’hydrolien, les énergies thermiques des mers (ETM), le marémoteur et avec ce projet l’houlomoteur, ce sont 6 technologies EMR étudiées, expérimentées et développées en Bretagne. La Région soutient et se félicite de cet accord qui apporte à la Bretagne une nouvelle compétence en matière d’EMR.

Le WaveRoller

Le WaveRoller est un appareil qui transforme les vagues marines en énergie et en électricité. La machine fonctionne dans les zones proches du littoral (à environ 0,3-2 km du rivage) à des profondeurs entre 8 et 20 mètres. Elle est complètement submergée et ancrée au fond marin. Une seule unité du WaveRoller (un panneau) est évaluée entre 500 et 1000 kW, avec un facteur de capacité de 25 à 50 % en fonction des conditions de vagues sur le site.

L’engin fonctionne fondamentalement de la même manière que la partie plate de l’épave que Rauno a observée. Le mouvement de va-et-vient de l’eau conduit par le déplacement de la vague initie la marche du panneau composite. Afin de maximiser l’énergie que le panneau WaveRoller peut absorber des vagues, l’appareil est installé sous la surface à une profondeur d’environ 8 à 20 mètres, là où le déplacement de la vague est le plus puissant. Le panneau couvre quasiment la totalité de la colonne d’eau depuis le fond sans briser la surface. Cela permet au panneau de ne pas saillir du paysage marin et d’éviter la création de matière qui alourdirait la structure.

Quand le panneau WaveRoller bouge et absorbe l’énergie des vagues marines, les pompes à piston hydraulique attachées au panneau pompent le fluide hydraulique à l’intérieur d’un circuit hydraulique fermé. Tous les éléments du circuit hydraulique sont enfermés dans une structure hermétique à l’intérieur de l’appareil et ne sont pas en contact avec l’environnement marin. Par conséquent, il n’y a pas de risque de fuite dans l’océan. Les fluides à haute pression sont introduits dans un moteur hydraulique qui alimente un générateur électrique. La production électrique de cette centrale à énergie houlomotrice renouvelable est ensuite acheminée au réseau de distribution électrique via un câble sous-marin.

La production d’énergie d’un seul WaveRoller, autrement dit le rendement d’un seul panneau, varie entre 500 et 1000 kW. Les différences de rendement sont dues à la puissance des vagues localement. Quand plusieurs WaveRollers sont installés sur un site unique, on parle de centrales houlomotrices ou de réseau. Ces centrales peuvent comporter des dizaines d’appareils, si bien qu’une partie de l’infrastructure du site est répartie parmi les machines, réduisant ainsi le coût d’une unité individuelle. Comme chaque WaveRoller est équipé d’un générateur électrique embarqué, la production de plusieurs appareils peut être combinée par des câbles et un poste électrique. Les grandes centrales ont la capacité nominale d’une centrale électrique commerciale.

Le projet et l’entreprise

* Le WaveRoller est un convertisseur submergé d’énergie houlomotrice, basé sur un panneau pivotant qui est localisé dans les zones proches du littoral. Connecté au réseau d’électricité à terre, il produit de l’électricité à partir du mouvement de va-et-vient des vagues. La société finlandaise AW-Energy développe la technologie WaveRoller et mène des activités sur plusieurs continents.

** Les activités de Fortum se concentrent dans les pays Nordiques, la Russie et les Pays Baltes. En 2012, le chiffre d’affaires de Fortum s’est élevé à 6,2 milliards d’euros pour un résultat d’exploitation de 1,7 milliard d’euros. L’entreprise emploie environ 10 400 personnes.

Permettant de capter l’énergie des vagues, la technologie WaveRoller a été choisie pour ce projet ambitieux. Développée et brevetée par la société finlandaise AW-Energy, cette technologie est à la pointe de la captation de l’énergie des vagues dont le potentiel mondial est considérable. La Région Bretagne s’intéresse fortement au projet du fait des perspectives industrielles et de développement pour l’économie locale. Tous les partenaires impliqués dans ce projet reconnaissent ainsi les opportunités fortes qu’il représente pour le développement des énergies marines renouvelables

Cet accord s’inscrit dans le cadre de la collaboration initiée en 2011 par Fortum et DCNS sur la recherche et le développement des énergies marines renouvelables. Le premier sera le maître d’ouvrage et propriétaire de la ferme expérimentale tandis que le second prendra en charge le développement du site et la construction des installations.

"Ce projet de démonstrateur associe les meilleures expertises finlandaises et françaises en matière d’énergie marines renouvelables, dans une perspective de développement industriel. Pour la toute première fois, nous allions l’expertise de Fortum dans la production d’électricité sans émission de CO2, le savoir-faire industriel de DCNS dans les énergies marines renouvelables, les solutions technologiques d’AW-Energy, encouragés par la Région Bretagne. Ensemble, nous serons à même de créer de nouvelles sources d’énergie renouvelable pour l’Europe", a déclaré Matti Ruotsala, Vice-président Exécutif de Fortum (Power Division).

"L’énergie des vagues représente un volet important du développement de solutions d’énergies marines renouvelables pour DCNS. Cet accord constitue un engagement fort pour le développement de la technologie WaveRoller. En investissant notre savoir-faire dans ce projet collaboratif, nous visons à renforcer notre position sur le marché émergent des énergies marines renouvelables" a expliqué Thierry Kalanquin, Directeur de la Business Unit énergies marines renouvelables de DCNS.

"Cet accord à long terme est une étape importante dans la perspective de commercialisation de la technologie WaveRoller™. Il consacre la technologie WaveRoller™ comme étant une solution économiquement viable pour produire l’énergie bleue dans le monde entier. L’énergie des vagues est en effet la source d’énergie renouvelable la plus dense au monde, avec un potentiel considérable de production d’électricité. Nous sommes enthousiastes à l’idée de pouvoir bénéficier des remarquables compétences de nos partenaires", a précisé John Liljelund, PDG de AW-Energy.

"Les énergies marines renouvelables constituent une opportunité industrielle forte pour la Région Bretagne et nous avons l’intention d’en tirer le plus grand parti. Une course contre la montre est désormais enclenchée, avec des projets majeurs attendus dans les prochaines années. Le projet WaveRoller™ offre à la Bretagne l’opportunité exceptionnelle de jouer un rôle de promoteur dans la création d’une nouvelle industrie" a conclu Dominique Ramard, Conseiller régional délégué à l’énergie.

Fortum impliqué activement dans le développement des énergies marines depuis 2007 a contribué au financement du développement de la technologie WaveRoller de AW-Energy. Par ailleurs, il est à noter qu’au large de Sotenäs sur la côte ouest de la Suède, Fortum et la société suédoise Seabased AB construisent actuellement un parc de production électrique de 10 MW à partir de l’énergie des vagues. C’est l’un des projets de démonstrateur les plus larges du monde.

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 621302

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Energie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License