Environnement Lançonnais

Ce sucre détruit les caries

vendredi 13 février 2015 par Alain KALT (retranscription)

Personne, autour de moi, ne veut me croire depuis que je parle de cette découverte.

Et pourtant, c’est absolument authentique, et c’est pourquoi je me tourne vers vous, cher lecteur, pour partager mon enthousiasme.

Il s’agit d’un produit entièrement naturel qui a :

- 1. l’aspect du sucre (blanc et cristallin),

- 2. le goût du sucre, en un peu plus sucré. Vous pouvez donc en employer moins, et il n’a pas d’arrière-goût comme la plupart des édulcorants,

- 3. et que vous pouvez utiliser à la place du sucre de ménage pour faire vos gâteaux, au contraire de la stévia, dont j’ai récemment parlé, mais qui n’a pas la texture et le volume du sucre, ce qui déséquilibre les recettes de cuisine.

Mais la véritable bonne surprise est que ce « sucre » :

- • est bon contre le diabète : il ne fait quasiment pas monter la glycémie (taux de sucre dans le sang) ; il a un index glycémique (IG) de 7 contre 70 pour le sucre de table (le maximum étant 100) ;

- • il ne fait pas grossir : il contient moitié moins de glucides absorbables que le sucre ;

- • il réduit le risque de caries en détruisant les bactéries (Streptococcus mutans) qui attaquent l’émail des dents.

Trop beau pour être vrai ??

Oui, vous avez bien lu : c’est un sucre, mais il ne fait presque pas monter le taux de sucre sanguin, il est peu calorique, et il prévient les caries.

Trop beau pour être vrai ? Non, je vais vous donner tous les détails et les références scientifiques.

Les lecteurs les plus chevronnés de Santé Nature Innovation se souviendront d’ailleurs que j’en ai déjà parlé il y a fort longtemps, en signalant que ce produit avait un seul inconvénient : son prix.

Mais entre temps les choses ont changé et vous pouvez vous en procurer à un coût acceptable, dans les boutiques bio qui pratiquent des prix honnêtes ou en allant tout simplement sur Amazon, où il ne faut pas hésiter à acheter les produits emballés en anglais, moins chers car plus largement distribués, mais de qualité équivalente.

Vous trouverez une sélection ici (je ne touche bien sûr aucune commission sur les ventes).

Ce produit incroyable est le xylitol, qui est un sucre-alcool issu du bouleau (l’arbre).

L’alcool qui ne rend pas ivre

Rassurez vous, sucre-alcool ne veut pas du tout dire que vous risquez de devenir ivre ou alcoolique avec le xylitol. Un alcool est une substance chimique dont la structure est caractérisée par un groupe OH (hydroxyde).

Ce qu’on appelle dans la vie courante « l’alcool », qu’on trouve dans le vin, est une sorte particulière d’alcool : l’éthanol ou alcool éthylique.

Mais il y a de nombreuses autres substances qui présentent plus d’un groupe OH, qui sont appelées polyalcools ou polyols, et dont les effets n’ont rien à voir avec l’alcool éthylique.

C’est le cas du xylitol (mais aussi du sorbitol et du mannitol) qu’on appelle « édulcorants de masse » car ils peuvent remplacer le sucre en pâtisserie ou même en confiserie. Ils ne doivent pas être confondus avec les édulcorants artificiels, comme le cyclamate ou l’aspartame, ni même avec un édulcorant naturel comme la stévia, qui ont le goût du sucre mais ne sont pas des glucides.

Le xylitol se trouve en petite quantité naturellement dans les légumes et les fruits. Il est donc considéré comme naturel. Toutefois, celui que vous trouverez dans le commerce est généralement extrait de l’écorce de bouleau (l’arbre), selon un procédé de transformation de fibres végétales appelées xylanes, en xylitol.

Le xylitol prévient les caries

Les caries se produisent quand l’émail de vos dents est attaqué par de l’acide.

Comment pourriez-vous avoir de l’acide sur vos dents ?

Ce sont de vilaines bactéries qui vivent sur vos dents, appelées Streptococcus mutans, qui se nourrissent de glucose et recrachent de l’acide, à l’origine des caries.

Lorsque vous vous endormez après avoir mâché un bon Carambar, ou mangé des chocolats, et que vous avez des restes de caramel et de sucre collés un peu partout sur et entre vos dents, le Streptococcus mutans se jette dedans. Il passe toute la nuit à festoyer, se remplir de glucose, se multiplier, et recracher des quantités considérables d’acide.

En vous réveillant le matin, vous ne vous apercevez pas que vos dents sont devenues légèrement plus fragiles pendant la nuit. Le processus prend du temps. Mais selon les souches de bactéries naturellement présentes dans votre bouche (chacun a les siennes) et selon la qualité de votre émail, des caries apparaîtront.

Vous ne pouvez pas vous en apercevoir dans la glace car les caries ne sont pas des taches noires, sauf à un stade avancé. Ce sont des taches blanches, qui peuvent tourner au marron, et si vous remarquez déjà un trou noir dans votre dent, en vous examinant suite à une « rage de dent », c’est que vous avez un gros problème. Foncez chez le dentiste, mais il sera malheureusement sans doute trop tard. La dent devra être dévitalisée, voire arrachée.

Eh bien, croyez-le ou non, ces bactéries qui adorent le glucose mangent aussi le xylitol lorsque vous leur en donnez. La différence est qu’il leur est impossible de « digérer » le xylitol (en fait, de le fermenter, car c’est ainsi que les bactéries consomment le sucre). Les bactéries qui l’ont absorbé ne peuvent plus s’en débarrasser, elles sont intoxiquées, et meurent. C’est ainsi que le nombre de Streptoccocus mutans que vous avez sur les dents peut diminuer de 73 % simplement en mangeant du xylitol [1].

Le xylitol a aussi l’intérêt d’accroître la production de salive, qui chasse les bactéries, et de former dans votre bouche un environnement « alcalin » (le contraire d’« acide »), préservant l’émail des dents, favorisant la minéralisation et réduisant l’incidence des caries de 30 % à 80 %. Ce fait a été confirmé par de multiples études réalisées depuis les années 70 [2]. Les caries non traitées, à un stade débutant, et en particulier les petits points d’émail attaqué, peuvent durcir et perdre de leur sensibilité au contact du xylitol [3].

Les dernières recherches sur le xylitol indiquent que le nombre de contacts quotidiens dents-xylitol est plus important que la quantité consommée [4]. Comme il s’agit d’un produit relativement cher, c’est donc une bonne nouvelle : vous pouvez vous en servir pour sucrer vos boissons, en mettre dans vos desserts, et choisir un dentifrice au xylitol.

Soyez vraiment convaincu qu’ une vie sans aucune carie est possible.

Une vie sans carie est possible

Les caries sont en effet une maladie de l’homme moderne. Elles n’existaient quasiment pas autrefois, chez nos ancêtres préhistoriques, avant l’apparition de l’agriculture qui a entraîné une forte hausse de la consommation de céréales riches en glucides, il y a environ 10 000 ans. Pour rappel, les céréales n’ont pas un goût sucré mais elles sont néanmoins très riches en amidon, qui est une chaîne d’atomes de glucose (un sucre). Au contact de la salive, céréales, pain, farine, pâtes, commencent à se transformer en glucose.

Le xylitol est bon contre le diabète

Contrairement au sucre de table (saccharose), le xylitol est digéré très lentement, et seul 50 % est absorbé par l’organisme. Il n’a donc qu’un impact négligeable sur le taux de sucre sanguin et sur les sécrétions d’insuline.

Comme indiqué plus haut, son index glycémique n’est que de 7, ce qui le classe encore en dessous des légumineuses (haricots, lentilles, pois).

L’index glycémique est une mesure qui permet de classer les aliments en fonction de l’élévation de la glycémie qu’ils produisent quand on les consomme. Plus leur index est élevé, plus les aliments entraînent une hausse rapide du taux de sucre.

Cette hausse du taux de sucre dans le sang provoque une sécrétion d’insuline, dont rôle est de le faire baisser.

Ainsi, un aliment à index glycémique élevé provoque rapidement une baisse du taux de sucre à la suite de l’action de l’insuline. Cette baisse de sucre fait alors augmenter la sensation de faim et peut provoquer une crise d’hypoglycémie. Sont classés hyperglycémiants le sucre de table et le pain blanc (IG 70). Parmi les aliments à faible index glycémique, on retrouve les flocons d’avoine (IG 40), les haricots verts (IG 30), le xylitol (IG 7).

Les diabétiques, qui ont des problèmes de sécrétion d’insuline, doivent particulièrement se méfier des aliments à index glycémique élevé. Le xylitol est pour eux une bonne alternative au sucre. Il diminue l’appétit, les sécrétions d’insuline [5], aide à lutter contre l’obésité, le diabète et le syndrome métabolique [6].

Le xylitol réduit le risque d’infection chez les enfants

La bouche, le nez et les oreilles sont liés entre eux. Les bactéries s’y promènent facilement et c’est pourquoi les bactéries de la bouche peuvent provoquer des infections des oreilles (otites), fréquentes chez les enfants où la distance à parcourir dans la sphère ORL est toute petite.

Il se trouve que le xylitol peut faire mourir de faim ces bactéries, exactement comme il tue celles qui provoquent les caries, et en particulier la redoutable bactérie Streptococcus Pneumoniae [7], ce qui peut réduire de 40 % les otites chez les enfants [8].

Le xylitol a des effets équivalents contre le Candida albicans, une levure qui provoque elle aussi des infections. Il l’empêche d’adhérer aux intestins, contrairement au sucre qui l’aide à s’y coller [9].

Il peut donc contribuer à réduire la consommation d’antibiotiques.

Le xylitol est bon pour les os et la peau

La protéine la plus abondante dans le corps est le collagène, que vous trouvez en grande quantité dans la peau, les os, et les tissus conjonctifs (les tissus qui maintiennent vos organes à leur place).

Des études sur les rats montrent que le xylitol peut augmenter la production de collagène, ce qui pourrait contrer les effets du vieillissement de la peau [10] et protéger contre l’ostéoporose (déminéralisation des os) [11].

Attention à nos amis les chiens

Le xylitol est inoffensif pour l’homme mais ne laissez jamais votre chien en manger.

En fait, il est tellement dangereux pour les chiens que je vous conseillerais, si vous en avez un à la maison, de ne pas faire entrer de xylitol chez vous. En effet, lorsqu’un chien mange du xylitol, son corps le prend par erreur pour du glucose et se met à fabriquer de grandes quantités d’insuline, faisant s’effondrer son taux de sucre et pouvant mener à la mort [12]. Le xylitol a aussi des effets catastrophiques sur le foie des chiens [13].

Ces effets se manifestent dès 0,1 g de xylitol par kilo de masse corporelle, donc un chien de 10 kg peut mourir en absorbant un seul gramme de xylitol !

Intolérance, effets secondaires

Chez l’être humain, le xylitol est en général bien toléré, mais il peut entraîner chez certaines personnes une fermentation dans l’intestin, provoquant des gaz et de la diarrhée. Faites attention si vous souffrez déjà du syndrome du côlon irritable, et restez à proximité des toilettes lorsque vous essaierez le xylitol.

Si vous observez le moindre problème, le conseil est simple : réduisez votre consommation, les symptômes disparaîtront, et augmentez progressivement les doses pour vous donner le temps de vous habituer.

Sur le long terme, la consommation de xylitol ne présente aucun danger. Des personnes qui en consommaient 1,5 kilo par mois, avec des pics à 430 g par jour, ont été suivies par des scientifiques, qui n’ont observé aucun effet indésirable [14].

Message à retenir

Si vous voulez sucrer un de vos aliments, le xylitol est une excellente option.

Quand on parle d’édulcorants artificiels (aspartame), le débat est toujours de savoir : est-ce toxique ou non ? Est-ce que cela donne le cancer ou non ?

Dans le cas du xylitol, c’est l’inverse : cela remplace le sucre… mais avec des effets bénéfiques et très inattendus sur la santé !

Il ne provoque pas de pic de glycémie, détruit la plaque de bactéries dentaires qui favorisent les caries, renforce les os et prévient les infections bactériennes.

Que peut-on demander de plus pour un édulcorant ?

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Sources :

[1] Bahador A, Lesan S, Kashi N. Effect of xylitol on cariogenic and beneficial oral streptococci : a randomized, double-blind crossover trial. Iran J Microbiol. 2012 Jun ;4(2):75-81.

[2] Mäkinen KK. The rocky road of xylitol to its clinical application. J Dent Res. 2000 Jun ; 79(6):1352-5.

[3] Mäkinen KK, Mäkinen PL, Pape HR Jr, et al. Stabilisation of rampant caries : polyol gums and arrest of dentine caries in two long-term cohort studies in young subjects. Int Dent J. 1995 Feb ;45(1 Suppl 1):93-107.

[4] Milgrom P, Ly KA, Roberts MC, et al. Mutans streptococci dose response to xylitol chewing gum. J Dent Res. 2006 Feb ;85(2):177-81.

[5] Salminen S, Salminen E, Marks V. The effects of xylitol on the secretion of insulin and gastric inhibitory polypeptide in man and rats. Diabetologia. 1982 ;22(6):480-2.

[6] Hassinger W, Sauer G, Cordes U, et al. The effects of equal caloric amounts of xylitol, sucrose and starch on insulin requirements and blood glucose levels in insulin-dependent diabetics. Diabetologia. 1981 ;21:37-40.

[7] Effect of Xylitol on Growth of Streptococcus pneumoniae in the Presence of Fructose and Sorbitol

[8] Xylitol chewing gum in prevention of acute otitis media : double blind randomised trial

[9] Effect of dietary carbohydrates on the in vitro epithelial adhesion of Candida albicans, Candida tropicalis, and Candida krusei.

[10] Effects of a long-term dietary xylitol supplementation on collagen content and fluorescence of the skin in aged rats.

[11] Increased bone volume and bone mineral content in xylitol-fed aged rats.

[12] Xylitol toxicosis in dogs.

[13] New findings on the effects on dogs

[14] Long-term tolerance of healthy human subjects to high amounts of xylitol and fructose : general and biochemical findings.

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d’adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 617477

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License