Environnement Lançonnais

La performance des LED en termes de prix et d’efficience dépasse les attentes

mardi 7 avril 2015 par Alain KALT (retranscription)

Les ampoules LED proposées par des fournisseurs de qualité connaissent une réduction rapide en termes de prix – et une amélioration de leur efficience énergétique – bien au-delà des prévisions du secteur et des experts.

De plus, plusieurs sociétés majeures proposant des éclairages grand public et professionnels, telles qu’IKEA et Erco, ont annoncé leur intention de passer à 100 % aux LED d’ici 2016.

Préalablement à un vote autour de la question du report d’une réglementation susceptible de faciliter une transition complète du marché en direction des LED, CLASP, l’Agence énergétique danoise, et Energy Piano ont fourni à la Commission européenne et au Forum de consultation une analyse approfondie relative à ces évolutions surprenantes sur le marché européen de l’éclairage.

Les ampoules halogènes sont devenues le choix d’éclairage le plus prisé des consommateurs européens, d’après une analyse de 2014 réalisée par CLASP, en collaboration avec l’Agence énergétique danoise, le Ministère fédéral belge pour la santé, la sécurité de la chaîne alimentaire et l’environnement, et eceee. Grâce à une croissance des ventes de 477 % en Europe entre 2007 et 2013, les ventes d’halogènes ont été considérablement plus élevées que l’avait prévu la Commission européenne. Dans le même temps, les consommateurs ont fui l’achat d’ampoules fluocompactes (AFC), les ventes d’AFC éco-énergétiques connaissant une baisse depuis 2010. Cette distanciation inattendue à l’écart des AFC et en faveur de l’halogène a mis à mal les économies énergétiques prévues grâce au retrait progressif des ampoules électriques.

Les dirigeants politiques européens s’apprêtent désormais à prendre une décision s’agissant de la conservation, de l’amendement ou du report de la phase finale d’une loi existante qui permettrait de réorienter totalement le marché en le faisant passer des ampoules halogènes aux ampoules LED à compter de septembre 2016. D’après une nouvelle analyse réalisée par CLASP, l’Agence énergétique danoise et Energy Piano, les ampoules LED sont d’ores et déjà devenues beaucoup plus abordables et éco-énergétiques que prévu.

Les ampoules LED actuellement proposées sur le marché atteignent des niveaux de prix qui n’étaient initialement attendus qu’en 2020, 2022, 2024 et 2025. Cette formidable accélération de 5 à 11 ans en termes d’accessibilité des ampoules LED issues des principaux fabricants européens indique que les consommateurs bénéficient de périodes de rentabilisation très attractives et inférieures à 1 an, dans le cas d’une utilisation sur une prise résidentielle à hauteur de 3 heures par jour.

Les reproches formulés à l’encontre des ampoules LED et faisant valoir un poids trop important, une taille excessive ou un éclairage de faible qualité sont autant de problématiques que les fabricants s’efforcent et continueront de s’efforcer de résoudre. Le rapport de recherche sur le marché publié par CLASP révèle qu’il existe des ampoules LED satisfaisant aux critères de forme, de taille et de qualité d’éclairage des ampoules électriques et halogènes. Ce rapport relève également combien les sociétés d’éclairage grand public et professionnel procèdent à une réorientation : le distributeur mondial IKEA a annoncé qu’il vendrait exclusivement des ampoules LED à compter de 2016. Erco, fabricant de luminaires professionnels, a annoncé qu’à partir de janvier 2015 il fournirait uniquement des luminaires recourant à des sources de lumière LED.

"A l’échelle internationale, les marchés des ampoules LED se développent à une vitesse vertigineuse, en termes de prix et de qualité des produits. En Europe, un certain nombre d’ampoules LED de marques de qualité aujourd’hui présentes sur le marché sont proposées à des niveaux de prix qui n’étaient prévus en magasin qu’à partir de 2025, et proposent des fonctionnalités et caractéristiques chères aux consommateurs. Ces nouvelles données devraient vivement intéresser les dirigeants politiques travaillant sur ces problématiques" a déclaré Christine Egan, PDG de CLASP.

Ce rapport estime également que la proposition de la Commission consistant à reporter de deux ans la mesure politique pourrait engendrer 33 TWh d’économies électriques perdues sur une période de dix ans entre 2016 et 2026. Ces économies représentent environ 6,6 milliards € de hausse de factures d’électricité, et équivaut approximativement en termes de volume à l’actuelle consommation électrique annuelle du Danemark.

"L’éclairage représente une large proportion de la consommation énergétique domestique (12 % de la consommation électrique moyenne des ménages danois)," a précisé Henrik Andersen, responsable de division au sein de l’Agence énergétique danoise, qui compte parmi les co-sponsors de l’étude. "Ce rapport révèle que des produits de marques de qualité présentent sur le marché actuel des niveaux de prix qui n’étaient prévus qu’en 2025. Pour la moitié de ces produits, le niveau actuel de prix se situe en avance de 5 à 11 ans sur les prévisions des experts. Cette diminution continue du prix des ampoules LED devrait permettre une pénétration massive sur le marché. Les consommateurs européens pourront alors bénéficier d’une réduction de leurs factures énergétiques, tout en appréciant l’agréable éclairage de haute qualité qu’offrent les ampoules LED."

Par ailleurs, cette étude envisage uns scénario dans lequel la réglementation prendrait effet en 2016 mais serait élevée à hauteur de la catégorie A afin d’éviter que les ampoules halogènes de catégorie B n’entrent sur le marché européen. Dans un tel scénario, les économies énergétiques seraient supérieures de 79 TWh à la proposition de la Commission, représentant près de 15,8 milliards € sur une période de dix ans.

L’étude conclut en expliquant que le marché des LED commence à devenir un marché de masse en Europe, et que cette tendance continuera de se développer entre aujourd’hui et septembre 2016, date à laquelle il est actuellement prévu que la mesure politique entre en vigueur.

"La décision prochaine que prendront les dirigeants politiques européens autour de la question de savoir s’il s’agit de reporter ou non la phase finale de la suppression progressive des ampoules électriques sera une décision critique," a noté Michael Scholand de CLASP Europe, l’un des co-auteurs du rapport. "En conservant l’échéance 2016, l’Europe pourra accélérer l’innovation en matière d’éclairage LED, nous permettant d’espérer des réductions plus rapides des prix, dont les consommateurs bénéficieront plus rapidement qu’en cas de report de cette suppression progressive."

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 627109

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Energie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License