Environnement Lançonnais

Des paysans haïtiens refusent les dons en nature de Monsanto.

lundi 14 juin 2010 par Alain KALT (retranscription)

08-06-2010 Des paysans haïtiens refusent les dons en nature de Monsanto

Le 13 mai dernier, la multinationale Monsanto a annoncé sa décision de faire un don de semences de maïs conventionnel et de semences potagères aux agriculteurs haïtiens. Selon Monsanto, ce don, d’une valeur de 4 millions de dollars, sera composé de semences de maïs, chou, carotte, aubergine, melon, oignon, tomate, épinard et pastèque. Il représentera au total plus de 400 tonnes de semences qui seront acheminées sur l’île au cours des douze prochains mois. Lors de cette annonce, la multinationale a annoncé qu’une première livraison de 60 tonnes avait déjà été effectuée, par avion et bateau, début mai. Depuis cette date, un mouvement de protestation paysan s’est développé sur l’île d’Haïti. Le 4 juin, une première manifestation, à l’appel du Mouvement paysan Papaye (MPP) a réuni plusieurs milliers de paysans et paysannes du pays. Pour la Via Campesina (1), qui soutient et relaie le mouvement : « Ces multinationales se présentent comme salvatrices, alors qu’elles font partie des principales actrices du désastre environnemental, économique et social subi mondialement par le secteur agricole. Jusqu’à présent, les paysans haïtiens ont peu recours aux hybrides F1 de Monsanto et Pioneer, dont ils ne peuvent pas utiliser la récolte comme semence. Ils utilisent essentiellement les semences paysannes locales et s’inscrivent dans une démarche de promotion de la Souveraineté alimentaire, dans la priorité à la production et la consommation locales et traditionnelles ». Face à cette contestation grandissante, la firme Monsanto a précisé que le Ministère Haïtien de l’Agriculture a autorisé ce don et que le projet WINNER, financé par le Ministère de l’Agriculture des Etats-Unis, organise la distribution aux agriculteurs haïtiens.

Pour sa part, Jean-Baptiste Chavannes, coordonnateur du MPP et membre de la Via Campesina haïtienne, considère « qu’il ne s’agit pas d’une menace, mais d’une très forte attaque contre l’agriculture, les paysans et les paysannes, la biodiversité, les semences créoles que nous défendons, et à ce qu’il reste de notre milieu environnemental en Haïti ».

Michel Sage 1) La Via Campesina est un mouvement international rassemblant des millions de paysans, de petits producteurs, de sans-terre, de femmes rurales et de travailleurs agricoles du monde entier. Le mouvement est composé de 148 organisations actives dans 69 pays d’Asie, d’Afrique, d’Europe, et des Amériques


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 627109

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site OGM   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License