Environnement Lançonnais

Acidose

mercredi 28 octobre 2015 par Alain KALT (retranscription)

Conférence du 13 octobre 2015 sur l’acidose.

Par Madame Evelyne Kasbarian, Coach nutritionnel.

evelyne.kasbarian@live.fr

http://www.evelynekasbarian.fr

Le singe c’est nous…

Notre organisme, pour ce qui est de la nourriture, se comporte comme celui des grands singes.

Contrairement aux animaux carnivores qui ont un intestin court et des reins surdimensionnés qui les rend aptes à digérer les protéines animales, le grand singe et donc nous, avons un intestin long et de petits reins. C’est pour cela que, à l’image des grands singes, notre nourriture devrait être basée sur les aliments suivants…

- • Fruits

- • Légumes

- • Oléagineux

- • Jus de légumes frais

- • Aucun produit laitier, ce qui inclut les fromages quels qui soient. Les fromages de chèvre et brebis, idem mais sont moins nocifs.

- • le moins possible de protéines animales

- • Aucune céréale sauf germées.

- • Pas de sucres raffinés et de produits industriel en contenant.

Par conséquent le petit déjeuner devrait être pris sous la forme « Miam ô fruits » qui est inspiré de la « crème Budwig » prônée par le docteur Kousmine.

En outre, nous devrions changer quelques mauvaises habitudes…

- • Ne pas manger trop.

- • Ne pas manger trop vite.

- • Mâcher au moins 30 fois avant d’avaler une bouchée pour que la partie initiale de la digestion puisse commencer dans de bonnes conditions en mélangeant correctement salive et aliments. De même, pour les adeptes du yoga, mâcher correctement permet d’absorber plus de prâna, l’énergie universelle des yogis qui l’absorbe par la respiration.

- • Manger moins de protéines animales. Les œufs peuvent être consommés jusqu’à 4 à 5 par semaine. Ils ne donnent pas de cholestérol contrairement aux idées reçues.

Les jus de légumes…

De préférence les faire avec un extracteur. Ils pourront mieux se conserver pendant 24 heures au réfrigérateur avant de perdre leurs qualités. Exemple : les jus de carotte+pomme sont particulièrement efficaces pour nettoyer intestins et reins.

Les huiles crues…

Il faudrait en avaler 4 cuillerées à soupe par jour. Ces huiles doivent être de première pression à froid et issues de l’agriculture biologique. L’huile d’olive est conseillée mais n’a pas à elle seule toutes les propriétés.

Colza, sésame, cette dernière est particulièrement conseillée pour les cas d’ostéoporose (elle doit être consommée CRUE).

Ces huiles permettent de régénérer cerveau et cellules.

La graisse de coco que l’on trouve en principe dans les magasins bio est particulièrement conseillée pour le cerveau et notamment en cas de maladie d’Alzheimer.

Toutes ces huiles doivent être conservées dans un réfrigérateur pour garder leur pouvoir antioxydant, hormis l’huile d’olive qui doit juste être mise à l’abri de la lumière du jour.

Tout ce qui est mis sur la peau…

C’est comme si on le mangeait. En effet, notre organisme absorbe toutes les molécules du style crème de beauté, parfums etc… La graisse de coco peut être un bon substitut à tous ces produits cosmétiques qui sont autant de poisons que notre corps doit absorber. N’oublions pas non plus les crèmes solaires avec lesquelles nous badigeonnons nos enfants.

Quels sont les sucres naturels conseillés…

Fruits secs et crus. Ils sont bons pour le corps et le cerveau. Contrairement aux idées reçues, ils ne font pas grossir même les bananes. C’est du fructose naturel qui est conseillé pour la santé et qui n’a rien à voir avec le fructose artificiel.

Les autres sucres (hormis donc le fructose naturel) comme par exemple le glucose, les sucres artificiels ajoutés aux aliments industriels, se transforment en graisse sauf si vous pratiquez une bonne activité physique.

Un bon petit déjeuner qui découle d’ailleurs de la « crème Budwig » prônée par le docteur Kousmine est le « Miam ô fruits ».

Par exemple si l’on pratique une activité physique le matin, ce genre de petit déjeuner peut être pris vers 7h30 et on démarre le sport vers 8h30. Ainsi la digestion prend moins d’énergie et nous sommes plus disponibles pour l’effort.

Comment mâcher ses aliments…

Le prâna, pour ceux qui sont familier avec le yoga, est absorbé par la respiration entre nez et bouche. Cette énergie universelle est également absorbée lors de la nutrition.

Il s’agit donc pour, d’une part absorber un maximum de prâna et d’autre part de favoriser une bonne digestion qui commence dans la bouche avec le broyage des aliments et la sécrétion salivaire, de mâcher une trentaine de fois avant d’avaler.

Cette mastication lente et complète permet au cerveau de calculer correctement la quantité absorbée et d’indiquer avec précision le moment où l’on arrive à satiété.

Ceci permet de manger moins, de ne pas manquer d’énergie lors de la digestion et de garder son poids de forme. Un estomac n’est pas plus gros qu’un petit bol de petit déjeuner quand il n’a pas été dilaté par une absorption régulière de trop de nourriture.

La chirurgie de l’estomac pour maigrir est une catastrophe....

On peut déjà améliorer son poids pour atteindre le poids de forme par une bonne mastication.

Quels sont les aliments et produits utilisés couramment mais déconseillés…

Le gluten…

En effet, il a la particularité, lorsqu’il est ingéré avec excès, d’agrandir les microscopiques ouvertures qui permettent à l’intestin grêle de laisser passer des micronutriments en temps normal.

Par conséquent, un régime avec gluten finit par abimer cette partie de l’intestin qui laissera passer des macronutriments.

Le gluten est en outre très acidifiant.

Les aliments qui contiennent du gluten :

Pain, pâtes, pizza, pâtisseries et par conséquent le blé, le seigle, l’avoine, l’orge et le triticale.

Les produits laitiers…

Qu’ils soient vache, brebis, chèvre avec une moindre importance pour ces deux derniers.

La caséine du lait vient engorger notre foie car nous ne produisons pas de lactase pour digérer le lactose du lait.

Lorsqu’ils sont consommés à l’excès ils peuvent provoquer à la longue de l’arthrose.

Les yaourts au soja ne contiennent pas de lactose mais encrassent l’organisme.

Sont conseillés, les laits d’amande et de noisette.

Le calcium végétal s’absorbe à 60% contrairement au calcium animal (lait) qui s’absorbe à 30 %...

Acidose.

On hérite de la charge minérale de la mère, c’est-à-dire de son PH. Toutes les maladies en « ite » sont des maladies de type inflammatoire comme :

rhinites, cystites, gastrites, hépatites, etc…

Elles sont dues principalement à un excès d’acidité de notre organisme.

Quels sont les aliments et produits acidifiants ?

- La plupart des aliments préparés industriellement et les céréales cuites car ils contiennent en général du sucre et de la farine blanche, sans compter les différents additifs chimiques du style exhausteurs de goût, colorants, etc…

- Le café s’il est pris en grande quantité.

- Les alcools forts.

- Le tabac.

- Les médicaments allopathiques.

- La cortisone.

- La pilule contraceptive. Une plaquette équivaut à 1000 poulets aux hormones. Il n’y a pas d’erreur sur le nombre donné par la conférencière.

- Le stérilet hormonal.

Quels sont les comportements ou situations acidifiantes ?

- Le stress.

- Le manque de soleil.

- Le manque de sommeil.

Le terrain trop acide est à l’origine de toutes nos maladies de civilisation.

A noter que par exemple les tomates et les oranges qui sont des aliments acides exacerbent le terrain acide lorsque nous avons de l’acidose. Mais lorsque nous avons équilibré notre PH, elles sont parfaitement assimilables et ne modifient pas notre PH pour autant que notre consommation ne soit pas excessive.

Comment fonctionnent nos cellules face à un PH qui diminue ?

Définition du PH :

Cette définition est assez complexe mais il faut retenir que plus le PH augmente, moins la solution analysée est acide. Par conséquent, un PH faible indique une forte acidité et inversement.

Le PH sanguin optimal est de 7,42.

On peut mesurer le PH urinaire avec une assez bonne précision de façon simple. Il suffit d’acheter des bandelettes spécifiques en pharmacie et les tremper dans les premières urines du matin. Le PH indiqué doit se situer entre 6 et 7 pour que le PH sanguin soit idéal.

Dans le cas où il y a acidose urinaire (PH<6), les artères commencent à être rongées de l’intérieur. Par conséquent, le foie commence à produire du cholestérol pour colmater les parois artérielles. C’est ainsi que l’on peut aboutir à des plaques d’athérome qui peuvent aboutir aux problèmes cardiovasculaires bien connus.

A signaler également que l’exposition au soleil transforme le mauvais cholestérol en vitamine D. Encore faut-il que notre cerveau enregistre la quantité d’UV reçue et il ne peut le faire que si l’on évite de porter des lunettes de soleil et de se badigeonner avec des crèmes solaires !

Les jus de légumes et surtout à base de carotte protègent la peau des coups de soleil.

Encrassage de nos cellules.

Schématiquement, les échanges entre les cellules et les milieux extérieurs se font via les capillaires sanguins pour l’approvisionnement en nourriture, en énergie et via les capillaires lymphatiques pour les déchets. Les capillaires lymphatiques déposent leurs déchets dans les ganglions lymphatiques qui font office de déchèteries. Lorsque la quantité de déchets est trop importante et que les capillaires ne font plus leur office, les cellules se chargent de déchets et se remplissent d’acidité. Dans un premier temps, pour ne pas brûler et se détruire, elles se remplissent d’eau. C’est ainsi que se forme la cellulite qui est la résultante bénigne de ce phénomène.

Si l’encrassage devient plus important, on passe aux maladies chroniques puis au dernier stade, les maladies auto-immunes, maladies ou les cellules s’autodétruisent.

En cas d’état inflammatoire avéré…

Une purge est nécessaire pour libérer les intestins. Elle peut se faire avec …

- De l’huile de ricin mais le goût n’est pas agréable.

- De la Magnésie San Pelegrino.

Eviter si possible les purgatifs pharmaceutiques extrêmes qui ne sont pas sans effets secondaires.

Le lendemain, essayez de rester à jeun.

Le soir, manger en général des fibres, du jus de légumes et boire de l’aubier de tilleul.

Pour l’entretien on devrait se purger au moins deux fois par an aux équinoxes de printemps et d’automne, fin mars et fin septembre.

Les bains dérivatifs…

L’un des rôles du fascia est de vibrer et d’éliminer les déchets. Cela n’est bien possible que si notre périnée est rafraichi, ce que notre vie moderne ne permet pas car nous sommes souvent assis devant notre bureau où un écran.

Le bain dérivatif permet de…

- Garder son poids de forme.

- Faire circuler plus facilement nos cellules souches qui permettent entre autres de réparer le foie mais aussi tous les organes du corps.

Pour commencer, il faut faire ce bain dérivatif pas plus de 5 minutes par jour. Il faut attendre 6 à 9 mois avant d’en faire si nous avons subi une opération où le fascia a été touché. (Implant dentaire, mammaire, capillaire ... par exemple).

Lorsque nous avons une transpiration malodorante, c’est que nos reins ne fonctionnent pas bien.

Pour effectuer un bain dérivatif, il n’est pas besoin d’appliquer la méthode Rika Zaraï tant décriée mais pourtant bénéfique. Il suffit d’acheter une poche de gel Yokoll qui se met au congélateur.

http://www.yokool.fr/fr/page/yokool

Les indications données ci-dessus invitent à un mieux-être intérieur et ne remplacent en aucun cas une consultation médicale.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 618410

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License