Environnement Lançonnais

Fukushima : 3 coeurs ont fondu (confirmation)

mardi 24 mai 2011 par Alain KALT (retranscription)

Selon les dernières estimations de TEPCO (Tokyo Electric Power), l’opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, il y aurait plus de 98 000 tonnes des eaux souillées radioactives dans les bâtiments des réacteurs numéro 1 au numéro 6, dans la salle des turbines et dans le puits vertical extérieur. Si l’on additionne 7 600 tonnes des eaux polluées transférées du réacteur no 2 et no 3, la quantité dépasse 100 000 tonnes. Par ailleurs, il existe quelque 20 000 tonnes des eaux radioactives dans le bac de stockage de l’eau condensée. Au total, Tepco estime qu’il y aura environ 200 000 tonnes des eaux contaminées à traiter avant la fin de l’année.

Les coeurs des 3 réacteurs inspectés auraient - partiellement ou totalement - fondu :

Après avoir dépêché, mardi, des techniciens dans le réacteur numéro 2, la compagnie Tepco a conclu que le combustible nucléaire avait probablement fondu. Le Japan Times a révélé mercredi que les dommages causés sur le réacteur numéro 1, dont la fusion du coeur, seraient sans doute liés à "une erreur humaine". Selon le courrier international, Tepco a finalement reconnu que "les barres de combustibles du réacteur numéro 1 avaient fondu seulement cinq heures et demie après le tsunami." Jeudi, deux autres techniciens sont entrés pour la première fois dans l’enceinte du réacteur numéro 3 et ont constaté également que son cœur avait été endommagé.

Lors de la fusion du cœur, les tubes peuvent fondre et le corium peut migrer dans le réacteur, s’accumulant généralement dans les parties basses. Dans la mesure où la géométrie du cœur n’est alors plus contrôlée, il y a un risque d’accident de criticité si les barres de contrôle (fondues avec le reste) ne peuvent plus assurer leur fonction. C’est pour cette raison que du bore (sous forme d’acide borique) est ajouté à l’eau de refroidissement, pour absorber le plus de neutrons possible et diminuer ainsi la réactivité du cœur.

Cependant, malgré ce constat assez alarmant, Tepco a maintenu son calendrier de sortie de crise. L’opérateur affirme que, d’ici fin juillet, les fuites radioactives seront réduites et que la température des réacteurs sera stabilisée d’ici à janvier prochain.

[Correction - 08h30 - 20/05/2011]

MAJ : mardi 24 avril 2011

07h40 : L’exploitant TEPCO a confirmé officiellement la fusion des 2 autres réacteurs. Concernant le réacteur numéro 2, la fusion s’est en réalité produite seulement 3 jours après le séisme. Le numéro 3 a subi le même traitement le 13 mars.

Toujours selon TEPCO, une grande partie du combustible aurait probablement fondu avant de se loger au fond de la cuve, sous pression.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 614040

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Nucléaire   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License