Environnement Lançonnais

De la viande issue de clones dans les assiettes anglaises et belges

lundi 16 août 2010 par Alain KALT (retranscription)

13-08-2010 De la viande issue de clones dans les assiettes anglaises et belges

C’est officiel, la Food Standards Agency (1) vient de reconnaître que de la viande bovine, obtenue à partir d’une filière de clones, avait intégré la chaîne alimentaire au Royaume-Uni. Si la FSA reconnaît ignorer combien d’embryons issus d’animaux clonés ont été importés en Grande-Bretagne, son enquête a permis d’identifier 4 taureaux et 4 vaches qui en sont issus. Provenant tous d’une même vache clonée aux Etats-Unis, seulement deux de ces animaux (des taureaux) auraient été abattus. Selon l’agence anglaise, la viande d’un seul a été consommée avec certitude (Dundee Parachutistes, né en décembre 2006 et abattu en juillet 2009).

Outre la viande et les produits qui en sont issus, ces taureaux et vaches anglais sont de type Holstein, une race dédiée à la production laitière. Aussi, la FSA tente de déterminer si du lait de vache, descendant de clone, est également entré dans la chaîne alimentaire. Ce qui est plus que probable, d’autant qu’un éleveur anglais a déclaré a l’International Herald Tribune vendre le lait d’une vache née d’un clone ... Dans ce cadre, l’agence tente de rassurer l’opinion publique anglaise en soulignant, entre autres, que la consommation de viande clonée a été autorisée aux USA, après plusieurs études démontrant son innocuité. Toutefois, elle rappelle que la viande provenant de clones, et de leur descendance directe, ainsi que les produits qui en sont dérivés sont considérés comme des aliments nouveaux et doivent à ce titre être soumis à une autorisation de mise sur le marché (une amende de 5 000 £ est prévue pour les contrevenants).

Hier, suite à la publication d’un article du Guardian, cette affaire s’est étendue à la Belgique. Le quotidien évoque en effet l’exportation dans ce pays de la viande d’un taureau abattu en mai, issu de l’embryon d’une vache clonée. L’information a été officiellement confirmée par l’AFSCA, néanmoins, s’appuyant sur la position de la Commission, l’agence belge considère qu’il s’agit d’aliments conventionnels et qu’à ce titre aucune mesure spécifique ne s’applique.

En effet, pour la Commission européenne, il n’y a aucun problème au regard de la législation. Issue de leur descendance et non pas des sujets clonés, cette viande est conventionnelle et ne nécessite donc aucune mesure spécifique ... Pourtant, ne serait-ce qu’au regard de la mortalité et du vieillissement prématurés dont sont victime la plupart des clones, on peut légitiment se poser des questions quant à la commercialisation de produits provenant de leur descendance. Dans le cas présent, les 8 bovins de la première génération sont à l’origine de 97 individus supplémentaires, tous considérés parfaitement ’normaux’ ... au regard de la législation.

Pascal Farcy 1- La FSA est l’agence anglaise en charge de la sécurité des alimentaires et donc des demandes d’homologation des nouveaux aliments. 2- Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire en Belgique.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 621493

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Agriculture.   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License