Environnement Lançonnais

Le site de Fessenheim sera fermé d’ici fin 2016 selon Philippe Martin

vendredi 6 septembre 2013 par Alain KALT (retranscription)

A la question, "la centrale de Fessenheim fermera-t-elle fin 2016", le nouveau ministre de l’écologie Philippe Martin a affirmé dans une interview au Journal du Dimanche qu’elle le sera "d’ici au 31 décembre 2016". "Les engagements pris par François Hollande sur le nucléaire seront tenus dans le quinquennat. J’ai un mandat : je fermerai Fessenheim d’ici au 31 décembre 2016", a t-il déclaré.

La fermeture du site de Fessenheim qui comprend 2 réacteurs de 900 MW a été annoncée par le Président de la République. Dans son programme, le candidat Hollande s’était engagé à réduire la part du nucléaire de 75% à 50% de la production électrique d’ici 2025.

"Après, qu’EDF étudie le dossier dans toutes ses dimensions, c’est normal. Nous discutons avec eux mais les objectifs politiques ont été fixés. La loi sur la transition énergétique prendra les dispositions pour que cette fermeture soit effective. Il est temps que les responsables politiques reprennent la main sur les décisions énergétiques de la France" a t-il ajouté.

Concernant les gaz de schiste, le Ministre semble être un farouche opposant et il s’en est expliqué dans le JDD : "A la différence de beaucoup qui en parlent, moi j’ai assisté à une fracturation hydraulique en Pennsylvanie. Pour l’environnement, c’est extrêmement violent. L’exploration et l’exploitation resteront interdites pendant le quinquennat. Je vois bien que les uns et les autres essaient d’y revenir mais je ne crois pas qu’il existe une ’alternative écologique’. Faire miroiter l’éventualité qu’on puisse trouver une technique sans impact sur l’environnement est une lubie."

Dans le cas où le Conseil constitutionnel annulerait l’interdiction d’explorer, il répond que même en cas de censure, "même partielle, nous rétablirions l’interdiction sans hésitation. Il n’y aura pas de faille ouverte pour ceux qui souhaitent revenir sur cette loi."

Enfin, sur le diesel, le ministre a expliqué qu’il "faudra décider du rythme de la convergence de la fiscalité entre le diesel et l’essence, et des mesures de compensation pour les plus modestes. En matière d’écologie, il faut avoir le courage de prendre des décisions structurellement impopulaires et qui donneront des effets pour les générations futures."

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 611254

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Nucléaire   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License