Environnement Lançonnais

Les aveugles conduisent

vendredi 9 mai 2014 par Alain KALT (retranscription)

L’une des choses que je déteste dans le monde d’aujourd’hui est cette manière de tout considérer comme normal.

Nous communiquons grâce à des ondes radios, volons dans des engins en métal, et écoutons de la musique enregistrée il y a des dizaines d’années qui nous arrive par les airs, et pourtant, tout ce que nous trouvons à dire, c’est « Ben, et alors ? »

Pire, même : il suffit qu’un grain de sable se glisse dans la mécanique ; qu’une coupure de courant nous prive une demi-journée de nos appareils électriques ; que notre téléphone portable s’arrête provisoirement de fonctionner ; que notre train ou notre avion, qui nous transportent sur des centaines de kilomètres sans effort, aient quelques heures de retard pour que cela nous rende frustrés, furieux, et nous fasse maudire tout un système auquel nous contribuons pourtant si peu.

Car aujourd’hui, à part appuyer sur des boutons, que sommes-nous capables de faire ? Ce TGV, qui est bloqué sur la voie, et qui nous énerve tant, avons-nous la moindre idée de la façon dont il fonctionne et comment le remettre en route ? Cet Internet qui ne « passe » pas, savons-nous d’où il vient, où il va ? Ces écrans plats qui sont partout, en connaissons-nous seulement le principe, sans même parler d’en fabriquer un ??

Alors, d’où tirons-nous ce sentiment que tout nous est dû ? Qu’il est anormal et scandaleux qu’un seul des appareils qui nous entourent refuse de nous obéir ? « Cet ordinateur refuse de s’allumer alors que j’ai déjà plusieurs fois appuyé sur le bouton – oui, rendez-vous compte, appuyé sur le bouton ! Et à plusieurs reprises encore !! » Et je me mets en colère contre cette marque « nulle », ce fabricant « débile » qui a osé fabriquer un ordinateur qui refuse de s’allumer alors que j’ai appuyé sur le bouton !

Que dirait un « sauvage » en me voyant ?

Les aveugles conduisent

« Papa, comment fait-on pour conduire une voiture quand on est aveugle ? » m’a demandé ce matin mon petit Thomas, 5 ans.

Thomas est un petit garçon de son époque. Les choses les plus incroyables se produisent en permanence autour de lui. Et il ne se demande plus s’il est possible de conduire une voiture quand on est aveugle, mais comment conduire une voiture quand on est aveugle.

Et le pire, c’est qu’il a raison de poser la question !! Et c’est moi qui ai tort d’en sourire ! Car d’ici qu’il arrive à l’âge adulte, un aveugle pourra conduire une voiture !! Il ouvrira la porte, s’assoira dans le fauteuil du conducteur, et dira « Allons à telle adresse » [1]. La voiture, guidée par GPS et capable de respecter le code de la route et d’éviter les obstacles, l’emmènera à destination en toute sécurité.

Au bout de quelques années, plus personne ne trouvera ça spectaculaire. Au contraire, on fera des procès aux constructeurs lorsqu’un accident se produira. Les constructeurs responsables seront présentés comme d’abominables personnages motivés uniquement par l’appât du gain, méprisants de la sécurité des aveugles qui veulent conduire une voiture, ils seront condamnés à de lourdes amendes, et jetés en prison avec l’approbation populaire.

Mis à part quelques « vieux » comme nous qui se souviendront de l’époque où un tel prodige n’était même pas envisageable, tout le monde trouvera ça normal.

C’est pourquoi j’aime beaucoup cette vidéo qui montre deux vieilles dames hollandaises qui montent pour la première fois en avion. La partie intéressante commence à la 6ème minute de la vidéo, et regardez bien jusqu’au bout car le moment où elles décrivent leur expérience vaut de l’or. Vous pouvez regarder la vidéo ici

Quel bouleversement de les voir pleurer ainsi d’émotion. J’ai moi-même eu les larmes aux yeux en les regardant, mais peut-être suis-je trop sensible.

Ou peut-être pas.

Peut-être le monde serait-il plus beau si nous cultivions activement en nous la capacité de nous émerveiller des beautés et prodiges qui nous entourent. Parce qu’il y a vraiment de quoi tomber à la renverse.

La lampe d’Alladin existe vraiment (et sans doute en avez-vous une dans votre poche)

Ces smartphones, que tant de personnes ont dans leur poche, n’est-ce pas tout simplement la réalisation stupéfiante, « en vrai », de la lampe d’Alladin, imaginée par les conteurs de fables de la Perse antique ?

Une lampe que vous tenez à la main. Vous faites un vœu, vous la frottez et… le vœu se réalise : « Génie, mon bon Génie, dis-moi si je dois tourner à droite ou à gauche » : vous frottez votre iPhone ou votre Samsung Galaxy, et la réponse apparaît.

« Fais livrer chez moi pour demain matin cet appareil photo » ; « Fais apparaître dans quelques secondes cette image, cette musique, ce message, ce film même, sous les yeux de mon cousin qui se trouve à des milliers de kilomètres ». Et à chaque fois, le miracle se répète.

Est-il raisonnable de s’énerver quand, de temps en temps, notre lampe d’Alladin, bien malgré elle, ne parvient pas à réaliser un de nos vœux ? Est-il logique de se faire des ulcères à l’estomac, de monter notre niveau de toutes les hormones du stress, dès qu’elle se met à « ramer » pendant deux minutes de suite ? Et ainsi d’augmenter notre risque de mourir d’infarctus ou d’AVC ?

Ré-apprendre à s’émerveiller

Le fait que la lumière se fasse chaque fois que j’allume une lampe chez moi continue à me paraître incroyable quand j’y pense. De l’électricité – peut-être fabriquée par de l’uranium qui explose pour chauffer de l’eau qui entraîne une turbine actionnant une dynamo, puis voyage sur des kilomètres pour arriver dans ce fil puis jusqu’à l’ampoule qui la transforme en photons et éclaire mon livre ! Livre dont je serais bien incapable non seulement d’imprimer le texte, mais aussi de fabriquer le papier ou même l’encre ! Et que dire de cet incroyable mécanisme de clé qui, grâce à une géométrie particulière, allume le moteur de ma voiture quand je la glisse dans l’encoche et que je la tourne !

Ou, plus encore, quelle merveille je sois entouré de ces enfants qui courent en riant, dont nous sommes si fiers, et dont le corps et l’esprit sont d’une si incroyable complexité, mais qui nous sont venus, ou plutôt nous ont été donnés, sans que nous n’ayons quoi que ce soit de compliqué à faire !

Bien souvent, je perds moi aussi cette capacité à voir les beautés qui nous entourent. J’essaye de me convaincre – sans y parvenir – que mes tristesses et mes angoisses n’ont aucune raison d’être, qu’elles ne pèsent rien face au miracle permanent d’être en vie.

Mais quel bonheur quand on y parvient ! Alors, s’il vous est arrivé dans votre vie un grand malheur, quelque chose de vraiment très douloureux, et que vous parvenez tout de même à vous réjouir d’être en vie et à vous émerveiller du monde qui vous entoure, écrivez-moi comme cette lectrice l’a fait pour partager votre témoignage et aider les autres lecteurs de Santé Nature Innovation. Je le publierai dans une prochaine lettre.

Cela fera un bien fou à tout le monde, et contribuera à nous faire gagner, collectivement, un très grand nombre d’années de vie… en bonne santé.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

Sources :

[1] Daily Mail : Googles new self driving car

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d’adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 635723

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License