Environnement Lançonnais

La multinationale Monsanto revendique de la viande comme invention.

samedi 19 juin 2010 par Alain KALT (retranscription)

07.06.2010 La multinationale Monsanto revendique de la viande comme invention

Encore une revendication de l’assassin MONSANTO qui a la prétention de tout breveter, notamment le vivant. Les manipulations génétiques sur toutes les espèces vivantes, dont l’homme avec les vaccins tueurs, ça suffit ! Si on n’appelle pas cela l’eugénisme on peut se demander ce que c’est ! La Terre est le patrimoine naturel de l’humanité et de toutes les espèces vivantes qui y vivent en harmonie. Nous devons protéger notre patrimoine et non pas le laisser entre les mains de l’oligarchie criminelle US qui mène le monde à sa perte et l’humanité à sa ruine.

Que font les gouvernements complices ? RIEN !

REVEILLEZ-VOUS !

ACTION N° 355 : HALTE AU BREVETAGE DE LA FILIÈRE ALIMENTAIRE Cyber action mise en ligne le 05/05/2010 , en partenariat avec : La coalition « Pas de brevets sur les semences » Elle sera envoyé à : Représentant de la France à l’office Européen des Brevets

Elle prendra fin le : 31/12/2010

*La multinationale Monsanto revendique de la viande comme invention*

Les semencières multinationales poursuivent obstinément une stratégie visant à gagner la mainmise sur les ressources de base permettant la production d’aliments.

Une étude récente : http://www.no-patents-on-seeds.org/.... montre que ces entreprises s’intéressent de plus en plus non seulement à breveter les plantes modifiées génétiquement mais aussi les obtentions végétales produites à l’aide de procédés conventionnels. Les demandes de brevet dans ce secteur ont explosé pour doubler de 2007 à 2009. Les groupes Monsanto, Syngenta et Dupont sont à la tête des demandeurs. En outre, les multinationales étendent leurs revendications à toute la filière de la production alimentaire, depuis le fourrage en passant par les animaux de rente jusqu’aux produits alimentaires tels la viande.

Dans un cas de demande de brevet toujours en suspens Monsanto revendique même des droits de propriété sur du jambon et des steaks. En effet la demande de brevet d’invention WO2009097403 revendique des droits sur la viande en provenance de cochons nourris avec des plantes génétiquement modifiées par Monsanto. Un brevet analogue a été déposé par Monsanto pour des poissons produits en aquaculture durant le mois de mars 2010 (WO201027788).

Les autorités ont déjà donné leur aval à des brevets sur des aliments de grande portée comme le brevet européen (EP 1356033) accordé en 2009 à Monsanto. Ce brevet englobe toute la chaîne alimentaire depuis la semence en passant par les plantes modifiées génétiquement jusqu’aux produits alimentaires tels que viande ou huile.

François Meienberg de la Déclaration de Berne s’indigne : « Un mécanisme pervers a été lancé, les multinationales essaient de plus en plus d’obtenir la mainmise sur toute la filière de la production alimentaire. Les consommateurs, les paysans, les sélectionneurs et les producteurs d’aliments sont tous pris au même piège. Il s’agit là d’une tentative des plus immorales de détourner les objectifs de la législation sur les brevets. Les entreprises s’efforcent de maximiser leurs profits en déposant des brevets sur des aliments alors que dans le même temps un milliard de personnes souffre de la famine. »

L’expérience des Etats-Unis montre que les brevets sur les semences entraînent une concentration du marché et une hausse importante du prix des semences, ainsi qu’une réduction du choix de semences disponibles et une dépendance accrue des agriculteurs de l’agro-industrie. Les sélectionneurs n’ont plus librement accès au matériel pour de futurs croisements avec les conséquences négatives pour l’innovation que cela implique. Les premières oppositions commencent à se manifester : le Ministère de la Justice et les procureurs généraux dans divers Etats aux Etats-Unis mènent une enquête pour savoir si Monsanto a abusé de sa puissance économique pour évincer des concurrents du marché et augmenter le prix des semences. La coalition « Pas de brevets sur les semences » tire la sonnette d’alarme : La concentration des marchés risque encore d’augmenter si le haro n’est pas mis sur les violations de la législation sur les brevets. Plus de 200 associations dans le monde entier soutiennent la coalition. Ces organisations exigent que la politique et la pratique des offices de brevets changent de façon radicale. Elles demandent aux gouvernements de réviser leur législation nationale sur les brevets de façon à exclure le brevetage de semences, d’animaux et de parties de ces organismes.

Si demain les animaux engraissés par les OGM de Monsanto deviennent propriété de Monsanto, en sera-t-il de même pour les êtres humains qui consommeront de la viande Monsanto ?

Nous vous proposons de nous associer par cette cyber@ction à La coalition « Pas de brevets sur les semences »

Alain Uguen Association Cyber@cteurs

Le brevet de Monsanto : pdf wo2009097403a1 1.89 Mb http://www.no-patents-on-seeds.org/....

Vers l’Alerte contre Monsantisation http://www.no-patents-on-seeds.org/....


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 611176

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 3 - Archives  Suivre la vie du site OGM   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License