Environnement Lançonnais

Le ministre de l’agriculture vient d’étendre l’autorisation du pesticide Cruiser au colza.

dimanche 26 juin 2011 par Alain KALT (retranscription)

18-06-2011 Le colza dans la ligne de mire du pesticide Cruiser

Alors que le Conseil d’Etat a déjà annulé des autorisations sur le maïs délivrées en 2008 et 2009, et qu’il doit se prononcer dans les prochains mois sur l’annulation d’autorisations de mise sur le marché (AMM) délivrées pour les années 2010 et 2011, le ministre de l’agriculture vient d’étendre l’autorisation du pesticide Cruiser au colza. Cette récente AMM porte sur un nouveau Cruiser destiné au traitement des semences de colza. Cette nouvelle est d’autant plus préjudiciable que la culture de colza restait l’une des rares cultures non traitées, et constituait par là-même une terre de refuge pour les colonies d’abeilles fragilisées.

Autorisé en mai 2011 par le ministère de l’agriculture, sur un avis favorable de l’Anses (1) datant d’octobre 2010 mais publié seulement aujourd’hui, le « Cruiser OSR » abrite trois substances actives : l’insecticide thiaméthoxam et les fongicides fludioxonil et métalaxyl-M. Impliquée dans des cas avérés d’intoxications d’abeilles, l’utilisation du thiaméthoxam sur le colza, plante très visitée par les hyménoptères (2), fait peser une lourde menace sur l’avenir de l’apiculture française.

A l’origine de nombreux recours déposés contre le Cruiser auprès du Conseil d’Etat, l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF) a vivement condamné cette décision ministérielle. Président de l’UNAF, Olivier Belval a ainsi déclaré : « C’est un nouveau coup porté à nos abeilles. Nous constatons avec dégoût le désintérêt du Ministère pour notre cause et nous redoutons un printemps silencieux dans les plaines de colza ».

Cécile Cassier 1- Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. 2- « Les Hyménoptères constituent après les Coléoptères, l’ordre d’insectes le plus diversifié. On évalue actuellement leur nombre à plus de 120 000 espèces. Leur nom signifie ’ ailes en membrane ’ ; ils sont en effet pourvus de deux paires d’ailes membraneuses reliées l’une à l’autre par un système de couplage ». (source INRA).

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 617477

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Abeilles   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License