Environnement Lançonnais

23 janvier 2012, quelques brèves sur les OGM

lundi 23 janvier 2012 par Alain KALT (retranscription)

OGM ET ENVIRONNEMENT : LE FLOU DES PROCÉDURES DE L’AESA

Au-delà de l’ évaluation des risques liés à une plante génétiquement modifiée (PGM) avant autorisation, la législation européenne oblige les titulaires d’ une autorisation à mettre en place des plans de surveillance post-commercialisation, afin de détecter tout impact, prévu ou non, sur l’ environnement ou la santé lié à la PGM autorisée. Suite à une première publication en avril 2011, l’ Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA) a donc publié le 2 août 2011 un avis quant à la façon dont doit être conduite cette surveillance environnementale des territoires. Les plans de surveillance sanitaire sont obligatoires si l’ entreprise a déposé sa demande selon la directive 2001/18 ou optionnelles si elle a préféré la procédure régie par le règlement 1829/2003.

L’UNION EUROPÉENNE DIVISÉE SUR 3 MAÏS ET UN COTON OGM

Les ministres européens de l’Agriculture ne s’étant pas entendus sur la mise sur le marché de trois nouvelles variétés de maïs et d’un coton OGM (organismes génétiquement modifiés), ce sera à la Commission européenne de trancher par son arbitrage. Si la Commission rend un avis favorable, ces OGM pourront être importés dans l’Union européenne mais pas cultivés. Deux OGM seulement sont autorisés à la culture en Europe : la pomme de terre AMFLORA du groupe allemand BASF et le maïs Monsento 810 de la multinationale américaine Monsanto mais ce dernier est interdit par sept pays et son autorisation de culture, arrivée à terme il y a un an, n’a toujours pas été renouvelée."

SEMENCES CONFISQUÉES : RESSEMER SA PROPRE RÉCOLTE SERA INTERDIT OU TAXÉ

Dans le champ de l’ agriculture, l’ usage libre et gratuit des graines ne sera bientôt plus qu’ un doux souvenir rappelant des méthodes paysannes d’ un autre temps. Surnommées "semences de ferme", ces graines étaient jusqu’alors sélectionnées par les agriculteurs au sein de leurs propres récoltes et replantées l’ année suivante.

En effet, dans la nuit du 28 au 29 novembre 2011, l’ assemblée nationale a adopté sans modification la proposition de loi d’ un sénateur UMP, relative aux certificats d’ obtention végétale visant entre autres à taxer les agriculteurs qui utilisent des semences produites à partir de leur récolte. Il est certain qu’ en conséquence elle va être promulguée comme loi et va contraindre les agriculteurs à acheter des graines qui sont devenues la propriété de l’ industrie semencière.

UN CHEN OGM POUR GUERIR PARKINSON ?

Des chercheurs sud-coréens ont annoncé la création d’ un chien transgénique fluorescent, nommé TEGON. L’ un des responsables précise que "le gène qui induit la fluorescence chez ce chien pourrait être substitué à celui responsable de graves maladies chez l’ homme." Cette affirmation est présente dans l’ ensemble de la couverture médiatique : pour mieux vendres sa chimère brevetée, il souligne qu’ elle pourrait aider à trouver des remèdes à 268 maladies communes aux chiens et à l’ homme.

DU COLZA TRANSGENIQUE SUR LES VOIES FERREES SUISSES

La dissémination dans l’ environnement de colza génétiquement modifié (OGM) est interdite en Europe et en Suisse. Cependant, du colza génétiquement modifié pousse le long des voies de chemin de fer suisses depuis plus d’ un an ! C’ est ce que révèle une recherche menée par deux scientifiques et non encore publiée, mais dont les résultats sont confirmés par une analyse ultérieure menée par l’OFEV (Office fédéral pour l’ environnement).

PAS D’ OGM POUR LES ABEILLES

Début décembre dernier, 17 organisations apicoles et environnementales ont mis en ligne une pétition intitulée "pour une protection de l’ agriculture et des consommateurs face au lobby des OGM (organismes génétiquement modifiés), pour demander notamment au gouvernement français mais aussi au Commissaire européen chargé du dossier OGM :

- d’ interdire l’ ensemble des cultures de maïs MON 810

- de ne pas renouveler l’ autorisation du maïs MON 810

- et de "faire évaluer rigoureusement l’ impact des plantes transgéniques sur les ruchers, notamment les convaines et les abeilles hivernales, et de rendre public tous les protocoles et résultats.

En effet, les organisations signataires s’ appuyant sur le cas Bablok, considèrent que la coexistence OGM/apiculture est impossible. Cet apiculteur bavarois a vu ses ruchers contaminés par du pollen issu d’ essais en champ de maïs MON 810. Or, concrètement, les productions agricoles situées dans un rayon de 10 km autour d’ un champ OGM, sont susceptibles d’ être contaminées par des plantes génétiquement modifiées.

Nous savons que les OGM se répandent dans la nature et polluent les cultures avoisinantes. Le maïs MON 810 n’ est pas destiné aux êtres humains et sa culture n’ est actuellement qu’ expérimentale. Malheureusement le pollen de ce maïs est collecté par les abeilles et se retrouve dans le miel consommé par l’ homme. Ce miel devient donc dangereux pour notre santé. Il faut interdire la culture de ce maïs et d’ une façon générale tous les OGM en France."

LA COMMISSION EUROPÉENNE RENFORCE LE CONTRÔLE SUR LE RIZ CHINOIS

La Commission européenne a adopté le 23 décembre 2011 une décision visant à renforcer les contrôles sur les produits à base de riz provenant de Chine. La raison ? Les instances de l’ Union européenne ont constaté à plusieurs reprises la présence non autorisée de riz génétiquement modifié dans ces produits. La Commission avait adopté une première décision en 2008 visant à prendre des mesures d’ urgence contre la présence d’ OGM (organisme génétiquement modifié) non autorisé "Bt 63" dans les produits à base de riz. Décision manifestement insuffisante . D’ une part, des Etats-membres ont notifié la présence de nouvelles variétés de riz contenant des éléments génétiquement modifiés non autorisés. D’ autre part, l’ Office alimentaire et vétérinaire de la Commission a mené deux inspections en Chine en octobre 2008 et en mars 2011, qui ont révélé "une incertitude quant au volume ou type et au nombre de variétés de riz génétiquement modifié qui pourraient avoir contaminé des produits à base de riz originaires ou expédiés de Chine" et indiqué qu’ il existe dès lors "un risque élevé que des OGM non autorisés continuent d’ être introduits dans ces produits.

LE MAÏS TRANSGÉNIQUE MON 810 RESTE INTERDIT EN FRANCE

La culture du maïs transgénique MON 810 restera interdit en France en 2012, malgré la décision du Conseil d’État d’ annuler la clause de sauvegarde prise en 2008 à son encontre, annoncent, vendredi 13 janvier 2012, les ministères de l’Écologie et de l’ Agriculture français.

Les cabinets de ces ministres ont fait part de cette décision aux représentants de la Confédération paysanne, de l’Union nationale des apiculteurs français et de la Fédération française des apiculteurs professionnels, qu’ ils ont reçus vendredi.

DÉCEMBRE 2011

PROJET D’ ARRÊTÉ RELATIF AU DOSSIER TECHNIQUE DEMANDÉ POUR LES UTILISATIONS CONFINÉES D’ OGM

En application de l’ article 3 du décret n° 2011-1177 du 25 septembre 2011 relatif à l’ utilisation confinée d’ OGM (organismes génétiquement modifiés), les dossiers de déclaration d’ utilisation et de demandes d’ agrément d’ utilisation devront être accompagnés d’ un dossier technique dont le contenu est fixé par arrêté conjoint des ministres chargés de l’ environnement et de la recherche.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 617917

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site OGM   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License