Environnement Lançonnais

Les OGM ne tiennent quasiment aucune de leurs promesses – Les fermiers américains se réveillent

mercredi 6 mars 2013 par Alain KALT (retranscription)

Si les firmes de la biotechnologie ont pu vanter dans le passé la supériorité de leurs plantes en ce qui concerne la productivité, celle ci a été mené à mal notamment en inde avec la fragilisation des variétés de coton et l’échec du modèle économique associé ayant causé des milliers de suicides parmi les fermiers indiens (Lien externe – Interdiction des cultures OGM dans le Maharashtra en Inde) .

Cependant la réelle valeur ajoutée des OGM dans une perspective agro-mécanique est leur capacité à optimiser le processus industriel de production grâce à leur résistance aux herbicides.

Cette valeur ajoutée est la seule qui soit réellement appréciée par l’agroalimentaire américain bien qu’elle s’avère de pas tenir sa promesse, non plus, sur le long terme. Ainsi Monsanto défraie à nouveau la chronique en se mettant cette fois en porte-à-faux vis à vis de leurs principaux clients ; les céréaliers, notamment américains. Ceux-ci représentent un fond de commerce captif et lucratif pour les firmes biotechs et ont construit leur production alimentaire sur l’utilisation intensive d’herbicides tels que le Roundup et ses équivalents du marché.

Le Figaro révèle dans son édition du 25/05/2012 qu’au moins 23% d’espèces sauvages développent des résistances au fameux Roundup et que 80% des champs de coton transgéniques et 61% des champs de soja transgéniques sont envahis par l’amarante de Palmer malgré les fortes doses d’herbicides utilisées.

La réponse de Monsanto est de proposer aux fermiers de combiner l’utilisation de deux herbicides pour faire face à cette adaptation des herbes sauvages. Cette évolution technico-commerciale ressemble à une fuite en avant et on peut imaginer que la solution proposée ne tiendra pas très longtemps. La combinaison de plusieurs toxiques devra se faire à des doses moindres ce qui favorisera l’émergence de nouvelles mutations et adaptations.

Il n’est pas dit dans l’analyse du phénomène si cette adaptation des herbes envahissantes est due simplement au résistances innées et aux mutations naturelles ou s’il s’agit d’un héritage du gène résistant des OGM cultivés, ce qui dans ce dernier cas serait un gigantesque pieds de nez aux biotechnologies de type transgénique utilisant la résistance aux pesticides. Cette dernière possibilité serait mise en avant par un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology en Angleterre.

On peut se poser la question de la crédulité des fermiers utilisant les OGM sur le long terme mais dans tous les cas on risque une course en avant et une utilisation massive de pesticides de toutes sortes.

De toutes les promesses qu’a fait Monsanto ; aucune n’a été tenue, sur tous les risques cachés par Monsanto tous se sont avérés réels”

Les solutions alternatives pour faire face à cette problématique sont diverses ;

- Arrêt des pesticides et passage au bio, ce que fait une partie des agriculteurs

- Rotation des cultures de façon à limiter la prolifération des plantes sauvages résistantes, essentiellement par leur mise en compétition par des plantes saisonnières. Lien – Vers une nouvelle révolution verte

- Peu recommandé : Utilisation du labour, capable de supprimer les racines des plantes envahissantes (entraînant une perte de productivité, l’utilisation de plus d’énergie et le risque de destruction de la biomasse des sols)

- Peu recommandé : utilisation de moissonneuses capable de trier les plantes et de ne garder que la plante nourricière (mais dans ce cas la perte de productivité par prolifération des herbes concurrentes entrant en compétition d’espace avec les cultures ne fait que reculer l’échéance)

Lien externe – Article du Figaro sur ce sujet

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 624779

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site OGM   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License