Environnement Lançonnais

Lettre à Monsieur Guirou, Vice-président délégué aux déchèteries de Agglopole Provence

vendredi 10 octobre 2014 par Alain KALT (retranscription)

Association ENVIRONNEMENT LANÇONNAIS 1, place A. WOLFF 13680 LANÇON de PROVENCE Présidente Laurence Faugère

à

Monsieur Guirou Vice-président, délégué gestion des déchets 281 Boulevard Maréchal Foch 13666 Salon-de-Provence Cedex

Le vendredi 10 octobre 2014.

Objet : déchèterie des Milanis

Pièces jointes : copies correspondances avec Monsieur Léonard.

Monsieur le Vice-président,

L’association « Environnement Lançonnais » a mené une enquête auprès des utilisateurs réguliers de la déchèterie des Milanis. Nous souhaitons vous faire part de nos conclusions et des progrès malheureusement insuffisants constatés depuis les échanges de courriers que nous avons eus avec votre prédécesseur, courriers que nous vous mettons en copies.

Par rapport à 2012 nous avons noté quelques améliorations…

- Les personnes qui récupéraient des déchets on perdu leurs habitudes et ne sont plus visibles lors des heures d’ouverture. La vidéo surveillance en est sans doute une des causes.

- Les abords visibles sont tenus correctement dans l’ensemble.

- Les grillages et le portail sont réparés et maintenus en bon état.

Il reste cependant nombre de points à considérer pour à la fois améliorer les prestations et la sécurité de cette déchèterie.

- Il semblerait normal que les personnels qui travaillent sur ce lieu aussi bien l’hiver que l’été puissent bénéficier d’un confort minimum. Eau potable, douche, WC, chauffage, frigidaire. Il aurait été opportun de profiter des travaux occasionnés par l’aménagement du terrain octroyé aux gens du voyage pour alimenter la déchèterie en eau potable.

- Ni borne à incendie ni extincteurs ne sont disponibles sur le site. En cas de départ de feu, les gardiens n’ont d’autre solution que celle qui consiste à appeler les pompiers avec le délai d’intervention que l’on peut imaginer.

- De même, il n’existe pas de trousse médicale de premier secours pour soigner un blessé ab initio en attendant le SAMU.

- Dans le cas où un client tomberait dans une benne, le personnel ne dispose pas d’échelle pour sortir un éventuel blessé d’une benne peu remplie.

- Nous avons noté que les huiles usagées étaient jetées dans un réservoir qui présentait toutes les garanties d’étanchéité alors que la benne qui reçoit les récipients pas toujours vides de produits dangereux n’est pas étanche. Un bac de rétention serait souhaitable pour éviter une pollution des sols d’autant plus que la Touloubre est proche.

- Des professionnels ne trient pas dans leurs camions-bennes et jettent pêle-mêle plâtres, métal, bois, etc… Le bénéfice du recyclage du container est alors perdu. Lorsque les gardiens se permettent une remarque, parfois les insultes fusent. Il en va de même pour les pneus qui doivent être jetés sans les jantes. Des caméras de surveillance supplémentaires devraient être disponibles pour que ce genre de comportement puisse dorénavant être sanctionné a posteriori.

- L’alarme sonne parfois la nuit, ce qui est une bonne chose à condition qu’il y ait une intervention en conséquence, ce qui n’est pas le cas. Des riverains se plaignent d’ailleurs de cet état de fait.

- Ne suivant pas les directives des gardiens, nous nous sommes permis de gravir la butte qui sépare la station d’épuration de la déchèterie. Nous avons constaté des dépôts sauvages de divers déchets. Ce lieu, ayant déjà été la proie d’un incendie, devrait être sécurisé et surtout nettoyé.

- Les déchets D3E et appareils ménagers ne sont plus accueillis sur ce site. Les solutions de rechanges qui sont prônées sont peu satisfaisantes mis à part l’échange 1 pour 1 dans les magasins. L’appel à une équipe pour prendre les encombrants n’est souvent pas utilisé car les particuliers n’y pensent pas ou bien ne cherchent pas à s’informer. Il nous semble cependant incongru qu’une déchèterie qui doit desservir environ 50000 personnes ne soit pas capable d’offrir ce type de service.

- Le compost disponible pour les usagers, après enquête auprès de la chambre d’agriculture n’est pas autorisé par exemple pour la culture des oliviers AOC. Une information plus complète sur le site même devrait être accessible aux usagers qui pensent que ce produit est acceptable pour toutes les cultures. Également, ce compost est particulièrement puissant et se comporte comme un engrais lorsqu’il est utilisé sur des plantations ornementales et non pas comme du terreau ou de la terre de bruyère. Un avertissement devrait être disponible sur les lieux de collecte.

- La carte autorisant l’apport de déchets n’est plus vraiment demandée car certaines personnes passent malgré les injonctions des gardiens sans être inquiétées par la suite.

Sachant que les plus compétents pour vous suggérer les améliorations à apporter au site sont les gardiens eux-mêmes, il serait souhaitable qu’ils puissent être entendus en participant à vos réunions. Ceci permettrait un meilleur accueil des usagers et tout en respectant la réglementation concernant la sécurité des lieux, optimiserait le rendement de cette déchèterie.

Espérant participer positivement à l’amélioration de l’environnement de notre site, veuillez agréer, Monsieur le Vice-président, mes salutations distinguées.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 635723

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - Informations locales  Suivre la vie du site Déchets   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License