Environnement Lançonnais

Février 2112 - Quelques brèves sur les OGM

mercredi 29 février 2012 par Alain KALT (retranscription)

MAÏS TRANSGÉNIQUE : LA MENACE FANTÔME

SOURCE : "LA FRANCE AGRICOLE" ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE/OGM

Selon un article du "Los Angeles Times" paru le 17 février dernier, la Cour de justice de Manhattan (USA) a auditionné le 31 janvier dernier des Associations de producteurs, essentiellement bio, dans une affaire qui les oppose à la firme américaine Monsanto 83 organisations de producteurs, et de plaignants individuels, pour la plupart des californiens, et qui représenteraient près de 300 000 producteurs et un quart des producteurs bio américains, avaient attaqué le géant de l’ agrochimie, lui reprochant de contaminer leurs champs avec leurs semences d’ organismes génétiquement modifiés (OGM).

ABEILLES OU OGM, IL FAUT CHOISIR

SOURCE : "VIVA SANTE"

Avec l’ouverture du salon de l’Agriculture, seize organisations de défense de l’environnement lancent une campagne d’affiches et une pétition pour protéger les abeilles des organismes génétiquement modifiés (OGM), "abeilles ou OGM : il faut choisir". Si les associations s’inquiètent, c’est que les abeilles pourraient bien butiner des OGM sans qu’on le sache. Car, même si les champs d’OGM sont éloignés des ruches, le vent dissémine les pollens dans un rayon d’au moins 10 km alentours."

L’Organisme Professionnel de l’Agriculture Biologique en Alsace vote à l’unanimité une motion en AG contre la présence d’OGM.

Nous, membres de l’OPABA, réunis en assemblée générale le 22 février 2012 à Lapoutroie (68)

constatons que

- le 5 septembre 2011, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a décidé qu’un miel contenant du pollen de maïs OGM ne pouvait pas être commercialisé .

- les consommateurs européens ne veulent pas d’OGM dans le miel.

- le cahier des charges de l’agriculture biologique interdit la présence d’OGM dans le miel

donc que la coexistence des cultures OGM en plein champ et de l’apiculture et encore plus de l’apiculture biologique est impossible.

De plus sachant que l’abeille est un élément indispensable de l’environnement, de la biodiversité, un atout incontournable pour la pollinisation de nombreuses cultures et que, déjà mise à mal par la pression des pesticides, elle pourrait tout bonnement disparaître ,

nous demandons instamment à John Dalli, Commissaire européen à la Santé et à la Consommation, et à nos décideurs européens et nationaux de protéger l’abeille, l’apiculture et les professionnels de l’apiculture
- en interdisant définitivement l’autorisation de toute culture en plein champ de plantes génétiquement modifiées
- en bloquant l’avancée de tous les dossiers de plantes génétiquement modifiées nectarifères ou pollinifères,
- en faisant évaluer rigoureusement l’impact des plantes transgéniques sur les ruchers, notamment les couvains et les abeilles hivernales, et de rendre publics tous les protocoles et résultats
- et en respectant le droit à la transparence pour les consommateurs.

TRANSFERTS GÉNÉTIQUES

SOURCE : "FUTURA-ENVIRONNEMENT"

Des espèces de plantes éloignées génétiquement qui s’échangent des gènes, on appelle cela un transfert horizontal et ce phénomène vient d’être mis en évidence chez des graminées. Comme l’explique à Futura-Sciences Guillaume Besnard, coauteur de l’étude, des espèces du genre Alloteropsis ont reçu des gènes conférant une forme de photosynthèse adaptée à leur milieu. Une sorte de raccourci évolutif qui pourrait alimenter les craintes devant les OGM.

Chez les eucaryotes dits supérieurs, les gènes se transmettent à la descendance principalement via la reproduction sexuée. On parle de transfert vertical des gènes. Une équipe de chercheurs vient pourtant de mettre en évidence un transfert horizontal entre des espèces de plantes non parasites dont le lien de parenté est très éloigné. (...)

http://www.futura-sciences.com/fr/n...

L’ÉTIQUETAGE SANS OGM ENTRERA EN VIGUEUR LE 1er juillet 2012

SOURCE : "ACTURANK

Le décret relatif à l’ étiquetage des denrées alimentaires issues des filières qualifiées "sans OGM" a été publiée au Journal officiel (JO) du 31 janvier 2012. Le décret relatif à l’ étiquetage des denrées alimentaires issues des filières qualifiées "sans OGM" entrera en vigueur le 1er juillet 2012. La mention "sans OGM" entrera en vigueur le 1er juillet 2012. La mention "sans OGM" apparaîtra sur les produits alimentaires dans les rayons de la distribution. Ce dispositif vient combler un vide réglementaire car la législation européenne ne prévoit d’ étiquetage que pour les produits contenant des OGM. La nouvelle réglementation devrait donc s’ appliquer en priorité aux viandes, poissons, œufs, produits laitiers et autres aliments provenant d’ animaux nourris sans OGM. L’ étiquetage de ces produits précisera "nourris sans OGM (O,1%), c’ est-à-dire avec une teneur en OGM par contamination limitée à 0,1%, ou "nourris sans OGM (0,9%)". Pour les ingrédients d’ origine végétale (farine, amidon, lécithine), ils peuvent porter la mention "sans OGM". Les ingrédients d’origine apicole (miel ou pollen) pourront être étiquetés "sans OGM" dans un rayon de 3 km."

ARGELES-SUR-MER : LES OGM QUESTIONNENT ET INTERPELLENT

SOURCE : "L’INDEPENDANT"

C’ est devant un auditoire dense (plus de 120 personnes, dont les élus locaux) attentif et avide de savoir, que Guy Kastler (paysan de l’ Hérault) et Daniel Bouix (apiculteir à Maureilles) ; tous deux membres de la Confédération paysanne, ont expliqué jeudi dernier ce que sont les organismes génétiquement modifiés (OGM) et les dangers de leur utilisation. Les deux animateurs du débat expliquèrent que "fabriquer des OGM c’est, aussi, modifier artificiellement les plantes qui vont produire des toxiques (insecticides, pesticides ...) qui vont se retrouver dans nos assiettes via les fruits et légumes...Autoriser les cultures des OGM, c’ est rendre impossible toute autre forme de culture, conventionnelle ou bio, c’ est intoxiquer à terme les abeilles, c’ est aussi rendre le miel impropre à la consommation à cause de la présence de pollen de plantes modifiées. Que serait un monde sans abeilles ? 70% de la biodiversité dépend de la pollinisation par celles-ci."

NKM DEMANDE LA SUSPENSION D’ UN MAÏS OGM DE LA FIRME MONSANTO

...SOURCE : "FRANCE-SOIR" Sous "SCIENCE / ECOLOGIE", la ministre NKM se référant au maïs Bt 11 pour se prononcer contre le maïs Monsanto 810 :

RESISTANCE à LA TOXINE L’ avis de l’ Association européenne de sécurité alimentaire (AESA) porte sur le maïs organisme génétiquement modifié (OGM) Bt 11 (ndlr : bacilius thuringinsis), mais "on argumente que nombre de problèmes soulevés par le Bt 11 sont transportables au Monsanto 810", a souligné la ministre. Parmi ces problèmes "transportables", elle a relevé les risques que fait porter ce type de maïs à l’ environnement, et notamment à la faune, "avec l’ apparition de résistances à la toxine". En outre, a-t-elle indiqué, l’ AESA recommande la mise en place de zones-refuges pour les insectes, des mesures qui n’ existent pas pour le LMonsanto 810. La ministre avait aussi cité en novembre deux études analysées par le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), qui faisaient notamment valoir que la toxine Bt comprise dans le maïs transgénique Monsanto 810 touchaient d’ autres types d’ insectes que les ravageurs du maïs ciblés."

http://www.francesoir.fr/actualite/...

OGM : PARIS DEMANDE à L’ UNION EUROPEENNE DE SUSPENDRE L’AUTORISATION DU MAÏS MONSANTO

SOURCE : "ORANGE"

La Commission européenne a reçu lundi une demande du gouvernement français de suspendre d’urgence la culture du maïs Monsanto 010 sur le territoire de l’Union européenne et va étudier les arguments avancés, a annoncé un de ses porte-parole...."

HUIT FAUCHEURS DE MAÏS OGM MONSANTO CONDAMNES, DONT JOSé BOVé

SOURCE : "LIBERATION"

Relaxés en première instance, les faucheurs volontaires sont condamnés en appel à Poitiers à verser 173 700 euros de dommages et intérêts pour avoir détruit des parcelles en 2008. Déjà condamnés pour des faits similaires, trois des huit prévenus se sont vus infliger cent jours-amende à 6 euros, M. Bové écopant quant à lui de 200 jours-amende à 6 euros. Les cinq autres faucheurs ont été condamnés à des amendes allant de 300 à 600 euros, à chaque fois assorties du sursis. Les huit prévenus devront en outre verser solidairement plus de 135 700 euros au semencier américain Monsanto et 38 000 euros à l’ agriculteur propriétaire des parcelles détruites, au titre des préjudices matériel et moral...." lien : "googlealertes-noreply@google.com

TOUCHE PAS à MON TRANSGENIQUE

SOURCE : "LE CANARD ENCHAÎNE" de ce mercredi, sous "CONFLIT DE CANARD"

Ne plus laisser les experts décider seuls dans leur coin s’ il faut nous mettre tels organismes génétiquement modifiés (OGM) dans le champ ou dans l’ assiette : bonne idée, non ? En avril 2009, dans la foulée du Grenelle de l’ environnement, est créé le HCB, Haut Conseil des Biotechnologies, flanqué d’ un comité économique, éthique et social. Le CEES, pour les initiés, est chargé de mettre son grain de sel dans les questions qui fâchent. Du genre : tel nouveau maïs transgénique, que le Comité scientifique trouve suffisamment inoffensif pour l’ homme et l’ environnement, est-il vraiment utile pour le consommateur et l’ agriculture ? De quoi énerver le lobby pro-OGM, contraint de se retrouver, au sein du Haut Conseil des Biotechnologies, à la même table que les associations de consommateurs et des ONG écolos comme Greenpeace ou Les Amis de la Terre ; : ça n’ a pas tenu longtemps : la FNSEA, principal syndicat agricole, chantre de l’ agriculture productiviste, le GNIS, Groupent national interprofessionnel des semences ; et l’ Ania, qui défend l’ industrie agroalimentaire, viennent de claquer la porte du HCB...."

MONSANTO FAIT APPEL

Dans "LES DERNIERES NOUVELLES D’ ALSACE" de ce mercredi

Justice. La firme agrochimique américaine Monsanto, jugée "responsable" lundi de l’ intoxication d’ un agriculteur français, va faire appel de la décision du Tribunal de grande instance de Lyon, a annoncé la société hier. "La démonstration du lien de causalité entre le désherbant Lasso et les symptômes rapportés par Paul François fait défaut", a affirmé l’ entreprise. Le Tribunal a estimé que Paul François avait été intoxiqué en 2004, à la suite de l’ inhalation de l’ herbicide Lasso. Monsanto a été condamné à l’ indemniser entièrement de son préjudice, une première en France.

PRO-OGM : UNE LETTRE AUX CANDIDATS POUR AUTORISER LES ESSAIS EN PLEIN CHAMP

SOURCE : "TERRE-NET

L’ Association française des biotechnologies végétales (Afbv) a demandé lundi, dans une lettre ouverte, aux candidats à la présidentielle, l’ autorisation de procéder à des essais de cultures de plantes génétiquement modifiées dans les champs à des fins de recherche. "L’ impossibilité de fait de toute expérimmentation en champ des plantes génétiquement modifiées, au motif des risques potentiels pour l’ environnement et la santé animale et humaine, agit comme une interdiction des travaux de recherche", regrette l’ association regroupant les défenseurs des OGM (organismes génétiquement modifiés."

ENTRE LA MINISTRE DE L’ ECOLOGIE ET CELUI DE L’ AGRICULTURE, ON N’ EST PAS LOIN DU GRAND ECART SUR CETTE QUESTION SENSIBLE

SOURCE : "OUEST-FRANCE

Le gouvernement est-il favorable ou défavorable aux organismes génétiquement modifiés (OGM) en France ? La question mérite d’ être posée. D’ un côté, la ministre de l’ Ecologie a promis le 23 janvier dernier, une nouvelle clause de sauvegarde pour interdire la culture d’ OGM en France. De son côté, le ministre de l’ Agriculture a déposé le 20 janvier dernier auprès de la Commission européernne, une proposition de décret pour fixer les conditions de coexistence des OGM avec les cultures non-OGM, avec des conditions relativement souples."

MONSANTO : José BOVé veut "revoir le problème des autorisations d’ herbicides

SOURCE : "LE PARISIEN"

Le jugement du tribunal de grande instance de Lyon, qui a reconnu la responsabilité du géant Monsanto dans la maladie d’ un agriculteur intoxiqué, doit conduire à "revoir le problème des autorisations d’ herbicides" en France, selon le député européen écologiste José Bové. Soulignant que la reconnaissance de la responsabilité de Monsanto "constitue une première de l’ histoire de cette firme américaine en France", José Bové a rappelé que l’ herbbicide incriminé dans ce procès "avait été classé comme dangereux depuis les années 1980". Mais "il n’ a été retiré de la circulation qu’ en 2007 en France, ce qui montre bien que le problème des autorisations de ces herbicides est complètement à revoir et que les pouvoirs publics ont laissé traîner au-delà des risques reconnus au niveau international

BASF, LE NUMÉRO 1 MONDIAL DE LA CHIMIE JETTE L’ÉPONGE

SOURCE : AGROBIOSCIENCES

Le numéro 1 mobdial de la chimie, BASF (ndlr : Badische Anilin und Soda Fabrik de Ludwigshafen) a annoncé le 16 janvier dernier sa décision d’ abandonner le développement et la commercialisation de sa pomme de terre transgénique "Amflora" sur le marché européen pour recentrer sa production sur les sols américains et asiatique. Le motif de cette décision ? "L’ hostilité des consommateurs". Si Amflora quitte le sol de l’ Union européenne, qu ’en est-il des autres pommes de terre transgéniques du groupe "Modera", "Amadea" et "Fortuna" ? et elles-aussi destinées aux industries papetière et de la fécule ? Les réponses apportées demeurent imprécises."

DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT, LA MOITIE DES CULTURES SONT DÉSORMAIS OGM

SOURCE : RFI

Les surfaces d’ OGM (organismes génétiquement modifiés) ont progressé de 8% l’an dernier pour atteindre 160 millions d’ hectares. L’équivalent des territoires de l’ Afrique du Sud et du Kenya réunis, répartis dans 29 pays du globe. Panacée ou pas, les cultures OGM, avant tout dominées par le coton, le soja, le maïs mais aussi le colza en Amérique du Nord, où on l’appelle canola, ces cultures auraient progressé de 8¨dans le monde, l’an dernier."

UE : DES DÉPUTÉS EUROPÉENS CONTESTENT LA NOUVELLE ÉVALUATION DES OGM

SOURCE : "inf’ogm

Seize députés européens, parmi lesquels les français José Bové et Corinne Lepage, ont fait part de leurs désaccords avec la proposition de règlement de la Commission européenne (CE) sur l’ évaluation des risques liés aux plantes génétiquement modifiées (PGM), présentée en janvier 2012. Le courrier adressé au Commissaire européen de la santé des consommateurs, aux ministres danois de l’ Environnement, et de l’ Agriculture, le Danemark assurant la présidence de l’ Union européenne. Il évoque deux objections majeures à la proposition de règlement de la Commission européenne :
- l’ utilisation -sans la nommer- du concept d’ équivalence en substance et l’ insuffisance statistique des tests sur animaux.
- le besoin d’ une "évaluation plus rigoureuse des plantes transgéniques avec plusieurs transgènes comme le maïs MON 810 x MON863."

LE PREMIER MINISTRE DEMANDE UNE MISSION D’ÉVALUATION SUR LE HCB

SOURCE "ACTU-ENVIRONNEMENT

Le Premier ministre a demandé au président du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), de mener une mission afin d’identifier les succès du HCB, mais aussi les difficultés auxquelles il se heurte. "Cette mission devrait permettre de rétablir un dialogue constructif pour que la nouvelle forme de débat instaurée par cet organisme perdure" indique le président dans un communiqué. Les parties prenantes seront auditionnées afin "de rassembler d’ ici fin mars leurs réflexions et leurs souhaits, d’ identifier les points méritants des ajustements ou des évolutions et de formuler des propositions..." France Nature Environnement, dans un communiqué de presse, appelle "les pouvoirs publics à conserver l’ outil original et indispensable que constitue le CEES et à ne pas plier face aux menaces inacceptables de ceux qui veulent imposer les organismes génétiquement modifiés (OGM) aux Français par la force."

LES CULTURES OGM SERAIENT EN PLEINE CROISSANCE

SOURCE : "EurActiv" :

Les Etats-Unis d’ Amérique restaient le principal pays des cultures réalisées à l’ aide de biotechnologies en 2011, mais ces techniques se propagent partout dans le monde. La surface totale des terres ensemencées avec des graines génétiquement modifiées a augmenté de 8% dans le monde par rapport à il y a un an, peut-on lire dans un récent rapport Roughly : 100 millions hectares were planted with biotech crops in 2011, up 8% from 2010, said the international Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications (ISAAA) in its annual report on biotech seed use. The biotech crops were planted by 16,7 million farmers in 29 countries, up from 15,4 million farmers in the same numbers of countries in 2010. While biotech crops remain highly controversial in Europe, six European Union countries - Spain, Portugal, the Czech Republic, Poland, Slovakia and Romania- planted 114,490 hectares of biotech maize in 2011, up from 23,397 hectares in 2010."

LES GÈNES DES PLANTES PEUVENT INFLUER SUR NOTRE SANTE

Source : "Télé Botanica" :

"Selon une étude chinoise, les aliments pourraient avoir un effet sur nos propres gènes.". Des chercheurs chinois ont découvert dans le sang et les organes humains, des traces d’ ARN provenant du riz. L’ équipe de l’ Université de Nankin a démontré que le matériel génétique pouvait se fixer à l’ intérieur des cellules du foie et influer sur le taux de cholestérol dans le sang. Le type d’ ARN en question est appelé micro-ARN en raison de sa taille extrêmement petite. Depuis leur découverte, des chercheurs ont utilisé les micro-ARN pour bloquer l’ expression de certains gènes dans les végétaux, par exemple pour produire une tomate à longue conservation, résistante à la décomposition. Il y a une dizaine d’ années, des études ont montré que les micro-ARN sont impliqués chez l’ homme dans l’ apparition de diverses maladies et qu’ ils fonctionnent en bloquant ou en réduisant l’ expression de certains gènes."

"LE BRAS DE FER S’INTENSIFIE SUR LES OGM

Source : "Le Monde-Planète" :

La FNSEA, principal syndicat agricole, et les industriels de l’ agroalimentaire ont claqué la porte du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB), chargé de se prononcer sur les cultures d’ organismes génétiquement modifiés (OGM), mardi 7 février. Leur but : dénoncer "l’ illisibilité" du gouvernement sur cette question. La vice-présidente de la FNSEA a fait état d’ une "pression très forte exercée par les opposants aux OGM" en raison des échéances électorales.. "Il y a trop d’ illisibilité sur ce que souhaite faire le gouvernement" sur cette question, a poursuivi la responsable syndicale. Une lettre en ce sens a été remise au premier ministre."

DES MILITANTS ANTI-OGM INVESTISSENT UN SITE MONSANTO DANS L’ AUDE

Source : Le Monde...

"Zone OGM". C’ est ce qui était inscrit sur la banderole déployée par une centaine de militants anti-OGM qui ont pénétré, lundi 23 janvier à l’ aube, sur un site du géant américain Monsanto à Trèbes, dans l’ Aude, et ont vidé des sacs de maïs OGM Monsanto 810, dont ils réclament l’ interdiction, a constaté un photographe de l’ Agence France Presse (AFP)


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 631740

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Déchets   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License