Environnement Lançonnais

Faites-vous cette erreur avec vos œufs ?

mardi 5 mai 2015 par Alain KALT (retranscription)

En Europe, il est interdit aux commerçants de mettre les œufs au frigo.

Selon la législation (EC) N°589/2008 du 23 juin 2008 sur les œufs : « Les œufs devraient être stockés et transportés à température ambiante, et ne devraient en général pas être réfrigérés avant d’être vendus au consommateur final. [1] » Le rayon « œufs » dans votre magasin est donc toujours sur des rayonnages normaux, jamais dans des frigos avec le fromage et les produits frais.

Aux Etats-Unis, c’est le contraire : il est interdit de vendre des œufs qui ne sont pas réfrigérés !

Et vous : mettez-vous vos œufs au frigo ??

La salmonellose, maladie grave transmise par les œufs

Pour comprendre l’erreur à ne pas commettre et savoir si ce sont les Américains ou les Européens qui ont raison, quelques notions de base sont nécessaires sur la maladie transmise par les œufs, la salmonellose.

La salmonellose est une grave maladie provoquée par une bactérie appelée salmonelle.

Elle commence par de la diarrhée, de la fièvre, puis de terribles crampes abdominales.

Le calvaire dure environ une semaine. Mais certaines personnes ne guériront pas toutes seules. Une hospitalisation est indispensable. Car les bactéries, après avoir proliféré dans l’intestin, rejoignent la circulation sanguine, provoquant une infection généralisée et la mort du patient.

Et le risque est très grand !

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

« La salmonellose est l’une des maladies d’origine alimentaire les plus courantes et les plus répandues. On estime à plusieurs dizaines de millions le nombre de cas recensés chez l’homme chaque année dans le monde, et la maladie entraîne plus de cent mille décès par an. [2] » L’être humain contracte en général la salmonellose en consommant des produits contaminés d’origine animale, en particulier des œufs.

Il faut que l’œuf soit contaminé par un grand nombre de bactéries, ce qui est plus fréquent chez les vieux œufs, pondus depuis plusieurs jours ou plusieurs semaines.

D’autre part, plus il fait chaud, plus les bactéries se reproduisent vite. Les recherches scientifiques ont confirmé qu’un œuf infecté par la salmonelle et qui est stocké à température ambiante pendant plus de 3 semaines contiendra beaucoup plus de bactéries que s’il avait été gardé au frigo [3].

Alors, score 1 – 0 pour les Américains qui gardent leurs œufs au frigo ?

La nature est bien faite

Pas si vite.

Car la nature est bien faite. Normalement, votre œuf ne devrait pas contenir de bactéries.

En effet, juste avant de le pondre, la poule enrobe l’œuf d’un liquide protecteur qui empêche les bactéries de passer.

Ce liquide sèche et forme une couche appelée cuticule. La cuticule protège l’œuf de la pénétration des bactéries à travers la coquille. Même si l’œuf roule ensuite sur des excréments contaminés par la salmonelle, ce qui est le mode de contamination le plus fréquent, la salmonelle restera donc à l’extérieur. Pourquoi il ne faut pas laver les œufs Mais cette efficace tactique de protection tombe à l’eau, c’est le cas de le dire, si vous lavez vos œufs au lieu de les garder tel quels après les avoir ramassés.

Le lavage des œufs supprime toute ou presque toute la cuticule de l’œuf, le privant ainsi d’une barrière naturelle contre les microbes.

Or, aux Etats-Unis, les œufs distribués dans le commerce sont toujours lavés [4]. Ils ont donc perdu leur cuticule. C’est pourquoi ils sont très vulnérables à la contamination et doivent être gardés réfrigérés.

En Europe, le lavage est interdit pour cette raison.

Selon la législation (EC) N°589/2008 du 23 Juin 2008 sur les œufs, citée plus haut :

« En général, les œufs ne devraient pas être lavés ou nettoyés parce que de telles pratiques peuvent abîmer la coquille, qui est une barrière efficace contre l’entrée des bactéries, avec une ligne de propriétés antibactériennes.(...) De plus, les œufs de classe A ne devraient pas être lavés à cause des dégâts potentiels aux barrières physiques, comme la cuticule, qui peuvent se produire pendant ou après le lavage. [5] »

Certes, me direz-vous, cela explique pourquoi il ne faut pas laver les œufs.

Mais pourquoi ne pas éviter de les laver et les garder au frigo, puisque cela ralentit la prolifération bactérienne ?

N’aurait-on pas ainsi le meilleur des deux mondes ?

Excellente question, à laquelle je vais répondre maintenant.

Pourquoi il ne faut pas réfrigérer les œufs

Le problème est que, lorsque vous sortez un œuf d’un frigo, il se couvre de condensation.

Selon la réglementation européenne ci-dessus, cette humidité : « facilite la croissance des bactéries sur la coquille et probablement leur pénétration dans l’œuf. Par conséquent, les œufs devraient être stockés et transportés à température ambiante, et ne devraient en général pas être réfrigérés avant d’être vendus au consommateur final. »

Même si les œufs ne sont pas lavés, la condensation pose problème. Les Européens en ont déduit, logiquement à mon avis, qu’il vaut mieux ne pas laver les œufs, et ne pas les réfrigérer.

Les Etats-Unis ont fait le choix inverse : ils préfèrent nettoyer au mieux les œufs au départ, quitte à abîmer la cuticule, et les conserver ensuite toujours au frais.

Cela pose à mon avis un problème.

Comme nous, les Américains vont au supermarché, mettent les œufs dans leur caddie puis dans le coffre de leur voiture. Mais comme leurs œufs sont réfrigérés en magasin, ils se couvrent de condensation et sont humides au moment d’être remis au frigo. Privés de la cuticule à cause du lavage, ils sont alors plus susceptible d’être contaminés par des bactéries.

De plus, selon Mark Williams, expert en production d’œufs :

« En Europe, le fait qu’il ne soit pas possible de laver les œufs avant de les vendre encourage la bonne tenue des fermes. L’éleveur de poule comprend que c’est dans son intérêt de produire des œufs aussi propres que possible, sans lavage, parce que personne ne voudra lui acheter ses œufs s’ils sont sales. [6] »

Cela signifie-t-il que les œufs américains, parce qu’ils sont lavés, ont plus de risques d’être produits dans des entrepôts pleins d’excréments de poule, et à haut risque de contamination à la salmonelle ?

L’histoire ne le dit pas.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources :

[1] http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ...

[2] http://www.who.int/mediacentre/fact...

[3] http://www.bristolpost.co.uk/eggs-k...

[4] http://www.npr.org/blogs/thesalt/20...

[5] http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ...

[6] http://www.forbes.com/sites/nadiaar...

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).

Service courrier : Sercogest, 60 avenue du Général de Gaulle, 92800 Puteaux - France

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 621921

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License