Environnement Lançonnais

Populations rurales : des pesticides jusque dans les tapis et les moquettes

vendredi 25 février 2011 par Alain KALT (retranscription)

19-02-2011

Dirigée par Mary H. Ward, du National Cancer Institute, une équipe de scientifiques américains s’est intéressée à la provenance de résidus de pesticides trouvés dans des moquettes et des tapis d’habitations. A cette fin, ils ont prélevé et analysé des échantillons de poussières dans les moquettes et tapis de 89 résidences californiennes, y recherchant les résidus de 7 pesticides très utilisés en agriculture (1). Parallèlement, ils ont dressé la carte des cultures dans un rayon de 500 m et 1250 m autour des résidences examinées, durant trois périodes de temps différentes avant le prélèvement des poussières : 180 jours, 365 jours et 730 jours.

Les chercheurs ont ensuite recherché une éventuelle relation entre l’usage estimé des pesticides et les concentrations de ces substances dans les moquettes et tapis. D’après leurs conclusions, en cas d’usage de pesticides agricoles dans un rayon de 1250 m autour des habitations durant les 365 jours précédant le prélèvement des poussières, les échantillons concernés présentaient des concentrations de pesticides « significativement plus élevées » que ceux prélevés dans les maisons autour desquelles il n’y avait pas eu d’usage de pesticides agricoles. Cette observation s’est confirmée pour 5 des pesticides étudiés (2). La corrélation la plus forte avec les concentrations de pesticides dans les moquettes était généralement pour un usage de pesticides agricoles dans un rayon de 1250 m autour d’habitations durant les 730 jours précédents. Selon les chercheurs, l’utilisation domestique ou professionnelle des pesticides par les habitants n’a eu qu’un impact mineur sur la variabilité de la concentration des pesticides retrouvés au cours de cette étude. La conclusion finale de ces travaux est que « l’usage des pesticides agricoles aux alentours de ces résidences est un déterminant significatif » pour la présence de ces 5 pesticides dans les moquettes et tapis des maisons prospectées.

A la veille de la tenue du Salon de l’Agriculture, l’association Générations Futures a souhaité attirer l’attention sur cette étude qui démontre que l’utilisation de pesticides agricoles, dont certains sont soupçonnés d’être cancérigènes, a un impact sur les populations avoisinantes et l’air qu’elles respirent. Plus inquiétant, cela s’observe dans un rayon autour des habitations (1250 m) bien plus important que ce que l’on pensait jusqu’alors. L’association espère que ces nouveaux éléments susciteront une prise de conscience au sein du monde agricole et de ceux qui le gouvernent, afin qu’ils reconnaissent que l’usage effréné de pesticides pose un véritable problème de santé publique.

Cécile Cassier 1- carbaryl, chlorpyrifos, chlorthal-dimethyl, diazinon, iprodione, phosmet et simazine. 2- chlorpyrifos, chlorthal-dimethyl, iprodione, phosmet et simazine.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 640862

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Agriculture.   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License