Environnement Lançonnais

Les Sénateurs refusent la privatisation des semences.

lundi 14 juin 2010 par Alain KALT (retranscription)

Les Sénateurs refusent la privatisation des semences Communiqué de presse - 28 mai 2010

La Confédération paysanne, le Réseau Semences Paysannes (RSP), la Coordination Nationale pour la Défense des Semences Fermières (CNDSF), la Coordination Rurale (CR) et le MODEF se félicitent du refus des sénateurs de voter les amendements scélérats à la Loi de Modernisation Agricole visant à privatiser les semences. Nous actons la position du gouvernement qui ne les a pas soutenus.

Ces amendements ont été présentés à la dernière minute au détour d’une loi concernant l’agriculture et non le développement de l’industrie des semences. Ils visaient en effet à étendre de manière totalement abusive la protection intellectuelle des variétés mises en marché aux semences fermières produites par les paysans, jusqu’à leur récolte et au produit de leur récolte. L’industrie voulait pouvoir exiger le paiement de royalties par tout agriculteur souhaitant utiliser une partie de sa récolte comme semences alors que la totalité des semences industrielles sont issues des variétés sélectionnées par des centaines de générations de paysans sans qu’aucune rémunération ne leur ait été jamais versée. L’industrie semencière prétendait même pouvoir s’emparer de la récolte ou des produits qui en sont issus jusque dans l’assiette du consommateur en cas de non paiement de ces royalties.

La multiplication d’une partie de la récolte à la ferme est pourtant le seul moyen de pouvoir adapter les variétés à la diversité des terroirs et aux changements climatiques de plus en plus brutaux et permet une adaptation des semences aux nécessités de l’agriculture locale. Elle seule permet de garantir l’autonomie des paysans et la souveraineté alimentaire des peuples face aux menaces de contrôle de la totalité des semences et de la nourriture par une poignée de multinationales.

La Confédération paysanne, le RSP, la CNDSF, la CR et le MODEF remercient les sénateurs, les paysans et les citoyens qui se sont mobilisés pour dénoncer et refuser cette tentative de hold-up.

104 rue Robespierre - 93170 Bagnolet tel +33 1 43 62 04 04 - fax +33 1 43 62 80 03 - courriel


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 624291

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Agriculture.   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License