Environnement Lançonnais

LISEZ CET ARTICLE, SURTOUT SI VOUS PARVENEZ ENCORE À LE FAIRE SANS LUNETTES

lundi 15 septembre 2014 par Alain KALT (retranscription)

Si vous n’avez pas besoin de lunettes pour lire cet article, peut-être vous dites-vous que vous ne devriez-vous pas le lire, notamment parce que la lecture sur écran est un des principaux ennemis de l’oeil. Pourtant, c’est au moment oÙ l’oeil se porte le mieux que l’on devrait se préoccuper de son futur déclin.

Car, contrairement à ce que dit mon ophtalmo (huit mois pour obtenir un rendez-vous !) le vieillissement de l’oeil n’est pas aussi inéluctable qu’on le dit. Bien-sûr, si j’avais moins regardé la télévision, moins écrit de sms ou moins surfé sur le Net, ma vision ne se serait pas altérée aussi rapidement. Mais j’aurais pu faire beaucoup mieux pour préserver ma vue car il ya des méthodes pour ralentir la baisse d’acuité visuelle, et même pour retrouver une meilleure vue.

60% des Français portent des lunettes, demain ça sera bien pire

La population vieillit et la vie moderne (alimentation, stress, ordinateurs) ne fait qu’accélérer la dégradation de la vue. Quand on a un certain âge, on le sait, mais les 16-24 ans, eux, ne s’en préoccupent guère et pourtant, ils sont plus en danger que nous.

Les ados passent en moyenne 6h30 par jour devant un écran et les troubles de la vision chez les jeunes sont en développement exponentiel. La myopie toucherait déjà 25 à 30 % des 16-25 ans en France. Le chiffre n’a jamais été aussi élevé. Pourquoi ? A cause de ce que l’on appellee les myopies comportementales qui commencent vers l’âge de 12 ans et sont provoquées par l’usage trop intensif de la vision de près.

Lisent-ils plus que nous ? Oui, sur leur smartphone. Et je ne parle pas de leur alimentation, riche en sucre et en poisons de toutes sortes dont ils sont, pour la plupart, si friands. Chez les plus de 60 ans, plus d’une personne sur deux souffre aujourd’hui de déficience visuelle, le chiffre promet d’être bien pire dans 30 ans.

Ouvrez leur les yeux avant qu’il ne soit trop tard !

J’ai toujours eu une excellente vue, jamais de lunettes, aucun souci avec mes yeux. Mais la dégénérescence des tissus et le vieillissement sont fatals. Je ne m’en suis pas préoccupée, j’aurais dû et, comme dirait l’autre, : « Si j’avais su…. ! » Oui, si j’avais su que l’on pouvait freiner le phénomène ou le ralentir, j’aurais fait le nécessaire. Personne ne m’avait jamais dit qu’on pouvait anticiper ces troubles de la vision et qu’il était possible de faire le nécessaire pour retarder autant que possible les symptômes liés aux problèmes de vue. Il est plus difficile de revenir en arrière, que de ralentir le processus. Alors n’hésitez pas à en parler aux plus jeunes, afin qu’ils prennent conscience du problème.

On ne peut rien y faire ? Mon œil !

Faut-il alors se résoudre à une dégradation, de plus en plus précoce, de notre vision ? Le port des lunettes correctrices est bien une solution, mais il n’empêche pas la baisse progressive de la vision et fixe l’altération du cristallin, interdisant ainsi tout retour en arrière.

Comme souvent en naturopathie, ce qui compte c’est de pallier les carences et de réguler les excès – sucre, toxines, tension – pour permettre à l’organe malade de se régénérer.

Dans le cas de l’oeil, il faut retenir que :

- •Le manque de vitamine A entraîne une baisse de la vision nocturne, puis une sécheresse de la cornée et à terme la cécité par endommagement à la fois de la rétine et de la cornée.

- • Le déficit en acides gras oméga  3 à longue chaîne (plus particulièrement en DHA) est responsable d’une rigidification de la membrane cellulaire et donc d’une moins bonne réactivité des cellules.

- • Le manque en vitamines  B a des conséquences principalement sur les nerfs, et donc sur la transmission de l’influx nerveux depuis la rétine jusqu’aux aires spécialisées du cerveau et son traitement par celles-ci.

- • La carence en antioxydants (vitamines A, C et E, lycopène, lutéine, zéaxanthine, etc.) accélère le vieillissement de toutes les parties constituant l’œil, mais principalement de la rétine.

- • La carence en taurine est responsable d’une dégénérescence de la rétine. Vous pouvez, bien entendu, acheter des compléments pour chacun de ces nutriments manquants, mais la phytothérapie et l’alimentation vous éviteront de le faire.

Vous aimez les fruits rouges ?

Alors, vous pouvez vous en gaver

Ils contiennent des pigments flavonoïdes, les anthocyanes, qui synthétisent une protéine indispensable à la vision nocturne et protègent les tissus de l’œil de l’exposition à la lumière. Deux fruits sont à privilégier : le cassis et la myrtille. Le cassis est particulièrement riche en pigment anthocyanique. En cures régulières, il aide à récupérer une bonne acuité visuelle après une journée de surmenage. Non seulement ces pigments favorisent la fluidité du sang, mais ils jouent également un rôle important dans la formation d’un constituant essentiel de notre rétine et la défendent contre les agressions lumineuses.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la légende raconte que les pilotes de la Royal Air Force consommaient en grande quantité de la confiture de myrtilles, ce qui leur permettait d’améliorer leur vision nocturne. Une légende ? Peut-être, mais, ça n’aurait pas été une mauvaise idée. La myrtille protège l’intégrité micro-vasculaire des yeux. Elle réduit la fatigue oculaire et améliore l’acuité visuelle, notamment la vision de nuit. Elle pourrait également aider à freiner l’évolution de la cataracte. De plus la myrtille protège les tissus de l’œil envers toutes agressions lumineuses (comme les écrans).

Un coup d’œil aux antioxydants

Les radicaux libres sont responsables du vieillissement cellulaire et détériorent la rétine et le cristallin. Ce sont les antioxydants qui aident les organes tels que les yeux à lutter contre l’effet des radicaux libres. Les plus efficaces sont les vitamines anti oxydantes A, C et E qu’on trouve dans de nombreux fruits et légumes. De manière générale, tous les antioxydants assurent une fonction protectrice de la vue : la vitamine C (le top 3 : poivron, kiwi, brocoli) et la vitamine E (huiles végétales, avocat, fruits oléagineux), les polyphénols (les végétaux rouges et oranges comme les fraises, myrtilles, poivron, abricot) et le zinc (huître, pain complet, bœuf).

La vitamine A est une alliée de la vue

Si on l’appelle aussi rétinol c’est que la vitamine A aide l’œil à accommoder lors du passage de la lumière vive à l’obscurité. Elle est essentielle à la formation de pigments oculaire pour la vision nocturne, la vision des formes et des couleurs. On en trouve en quantité dans le foie, les poissons très gras, le beurre et le jaune d’œuf. Sachez aussi qu’en prenant de la provitamine A, ou bêta-carotène, celle-ci est transformée en vitamine A par l’organisme. Les carottes, les épinards, le brocoli, le persil, les endives en contiennent en abondance.

Lutéine et zéaxanthine vous font les yeux doux

Lire, écrire, reconnaître des visages et des objets, saviez-vous que c’est grâce à la Macula lutea que vous pouvez accomplir ces prodiges quotidiens ? On trouve de la lutéine et la zéaxanthine en grande quantité dans la macula et elles jouent un rôle de filtre protecteur pour la rétine. On en trouve à l’état naturel dans les épinards, les choux, les petits pois, les oranges, les pêches ou les kiwis, sans oublier les oeufs.

La lutéine et la zéaxanthine possèdent des propriétés antioxydantes et ont la capacité de filtrer la lumière bleue, deux actions qui contribueraient, selon les chercheurs, à prévenir la dégénérescence de la rétine.

Très récemment, une étude prospective randomisée contre placebo a évalué l’impact d’une supplémentation en lutéine sur la vision de sujets atteints d’une forme sèche de DMLA. Les sujets ayant reçu une supplémentation ont non seulement eu une augmentation de 50 % de la densité du pigment maculaire, mais aussi une amélioration des performances visuelles (récupération après éblouissement, amélioration de la vision des contrastes et de l’acuité visuelle). Une autre étude récente – baptisée tristement LAST, pour Lutein Antioxydant Supplement Trial –, a mis en évidence les effets bénéfiques d’un régime enrichi en lutéine et en oligoéléments pour améliorer l’acuité visuelle, la capacité de résistance à l’éblouissement et la vision de contraste chez des personnes âgées.

Arrêtez de vous gaver d’Omega 6 !

Les Omega 3 sont des constituants naturels des cellules visuelles, aussi fragiles qu’indispensables. En matière de vision, ils agissent en prévention pour des formes peu évoluées de DMLA, mais aussi pour les problèmes de sécheresse des yeux. Sardines, maquereaux, huile de colza et de carthame, il y a beaucoup d’Omega 3 dans ces aliments, mais il faut bien garder en tête que l’effet bénéfique des Oméga 3 diminue nettement si l’ingestion d’Oméga 6 est trop importante. Notre nourriture est riche en Omega 6 et même s’il faut en consommer, on a tendance à en consommer bien trop. Il faut trouver un juste ratio entre Omega 3 et 6. La meilleure solution, plutôt que de se bourrer de compléments alimentaires riches en Oméga 3, est de commencer par éliminer les Oméga 6 inutiles. Le maïs, l’huile de tournesol, les noix et les produits préparés sont pleines d’Oméga 6. N’en abusez pas !

Cette plante va vous taper dans l’œil

S’il ne devait y avoir qu’une seule pante à conseiller pour améliorer la vision, je choisirais le lyciet que l’on appelle aussi baie de Goji. Il s’agit là d’un traitement traditionnel chinois pour la vue trouble et d’autres problèmes liés à la vue. Les baies du lyciet tonifient en effet le foie et les reins. Et en médecine chinoise les yeux sont la porte de sortie du foie… La tradition chinoise est confirmée par une récente étude occidentale au cours de laquelle les malades ont ingéré environ 50 g de baies de lyciet par jour. Leur vision s’est considérablement améliorée. Préférez l’extrait sec plutôt que les baises séchées telles qu’on les vend en boutiques bio, car les quantités à avaler seraient trop importantes et risqueraient de vous décourager. Procurez-vous de l’extrait sec et prenez 3 fois 2 g par jour.

La méthode Bates : un yoga des yeux

Le Dr William Bates était un ophtalmologue américain qui pratiquait au début du XXème siècle à New-York, et il a inventé la méthode qui porte son nom. La méthode Bates prend le pari qu’il est possible de corriger les troubles de la vue, par diverses méthodes de relaxation mentale et d’exercices des yeux. Il a exposé sa méthode dans un livre intitulé « Perfect Sight Without Glasses » (une vue parfaite sans lunettes), paru en 1920. La méthode Bates considère que l’œil, comme tout autre organe, peut être entraîné et amélioré, ce qui lui permet de guérir de toute une série de troubles de la vue, comme la myopie, le strabisme ou encore le phénomène des « mouches volantes » (taches floues qui apparaissent dans le champ de vision).

Il consacra toute sa vie à traiter ses patients de la sorte, non sans s’attirer les foudres de la majorité de ses collègues.

« Une vue parfaite sans lunettes »

Mieux voir sans lunettes alors que l’on a passé la majeure partie de sa vie affublée de « binocles » paraît impossible. Pourtant, Xanath Lichy, initiatrice de la méthode « Voir clair », inspirée par Bates, est persuadée du contraire. « J’ai eu une grosse myopie et des lunettes pendant trente ans. Voilà douze ans que je n’en ai plus besoin. En rééduquant mes yeux avec de simples exercices préconisés par la méthode Bates, je me suis débarrassée de ma myopie à 80 % et de l’astigmatie à 100 %. »

Le bon docteur Bates considéra que l’œil, à l’instar des autres organes du corps, peut réguler ses activités et parfois les rétablir correctement avec bien évidemment des conditions particulières favorables. Sa méthode consiste à réaliser des exercices visuels dix à quinze minutes par jour. L’œil ainsi relaxé et bien irrigué améliore ses capacités de façon spectaculaire. Une méthode, qui demande beaucoup de régularité. Le célèbre anglais Aldous Huxley (auteur du roman “Le meilleur des mondes”), quasiment aveugle, des suites d’une maladie de la cornée, a regagné sa vision grâce à la méthode Bates.

Plus l’esprit est calme, mieux on y voit

Selon Bates, les troubles de la vue sont causés par une tension mentale qui affecte la vision centrale. Les exercices de la méthode Bates ont pour but de restaurer la fixation de cette vision centrale. Au début, le patient obtiendra ce que Bates appelle des flashes de vision améliorée, courts moments pendant lesquels l’acuité visuelle s’améliore. Au bout de quinze jours, vous consterez que l’amélioration se stabilise peu à peu.

Ce "yoga des yeux" est en fait une recherche d’harmonie extérieure et intérieure, une recherche de conscience plus grande : nous voyons sans arrêt tant de choses sans regarder véritablement, sans en avoir conscience. Ce n’est pas une médecine ou une simple technique, mais plutôt une certaine hygiène de vie, un art de vivre, qui peut réellement permettre d’améliorer sa vision, son regard et, plus globalement, son état de forme général.

Et concrètement, en quoi ça consiste ?

Avant tout, rappelons que bien évidemment, comme pour toute méthode, il ne peut être question de progrès sans réelle volonté de progrès et sans effort. Ce yoga des yeux nécessite patience, confiance…et persévérance. Cela dit, des débuts d’amélioration peuvent vite se ressentir, au bout d’une à deux semaines de pratiques quotidienne.

La méthode Bates est un ensemble d’exercices associés à des massages, de la relaxation, à une prise de conscience de la respiration, et une alimentation zen. Les exercices sont, entre autres, le « palming » (recouvrir ses yeux avec les paumes des mains), la mémoire d’une vision parfaite (notamment du noir, ou d’autres objets), l’entraînement de l’œil à opérer dans des conditions difficiles (lire de très petits caractères ou dans la pénombre), des exercices consistant à changer rapidement le point de fixation de l’œil (shifting).

Une séance en 7 exercices

Bien entendu, la méthode Bates est un ensemble complet d’exercices dont vous pourrez découvrir le détail ici, mais sans attendre, vous pouvez pratiquer cette séance-type se compose de 7 exercices qui se pratiquent à la lumière du jour, naturelle.

- 1. Ensoleiller les yeux fermés Face à la lumière, debout, le dos bien droit, les yeux fermés. Prenez conscience du sol sous vos pieds et de la lumière qui touche vos paupières. Respirez calmement et profondément.

- 2. Balancer les yeux fermés Debout, dans la même position, balancez votre poids d’un pied à l’autre. Inspirez en plaçant le poids sur les deux jambes, expirez en mettant le poids de votre corps sur une de vos jambes.

- 3. Marcher... Marchez sans hésiter, deux pas les yeux ouverts, trois pas les yeux fermés

- 4. Boire et cracher Buvez 2 gorgées d’eau, gardez la troisième dans la bouche. Concentrez-vous sur celle-ci. Balancez-vous les yeux fermés d’une jambe à l’autre. Respirez librement. Crachez l’eau et renouvelez l’exercice.

- 5. Baigner vos yeux Baignez vos yeux, dans de l’eau légèrement salée ou mieux dans une infusion de camomille froide.Ouvrez et fermez les yeux dans ce bain une douzaine de fois.

- 6. Rouler des billes les yeux fermés Allongé au sol, faites des mouvements de rotation des yeux, et visualisez plusieurs fois les orteils du pied droit, gauche, puis la main droite et enfin gauche.

- 7. Relaxer Toujours allongé, frottez vos mains, suffisamment pour qu’elles commencent à chauffer puis appliquez les paumes des mains sur vos yeux. Plus aucune lumière ne doit passer. Le noir doit être total. Détendez-vous, et imaginez que vous regardez un objet à l’horizon, comme un bateau en pleine mer.

De nombreuses personnes ont déclaré avoir été débarrassées de leurs troubles de la vue grâce à la méthode du Docteur Bates. Bien que les justifications théoriques soient souvent remises en cause, les témoignages de succès, loin d’être des cas isolés, semblent indiquer une certaine efficacité de la méthode. Quant aux soins par le plantes, il faut bien garder en tête le fait qu’on ne revient pas vraiment en arrière et qu’il s’agit pour protéger ses yeux d’anticiper et de prévenir l’arrivée des troubles de la vue. N’attendez pas qu’il soit trop tard.

Et pour les petits bobos ?

Avant de vous quitter, je profite de ce dernier paragraphe pour vous donner quelques "trucs" qui n’ont pas de rapport avec la vision, mais avec les yeux. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les écrire en commentaire de cet article en cliquant ici.

- • Pour les orgelets, il faut frotter l’œil avec une baque en or (une alliance si on est marié).

- • Pour les yeux secs, la conjonctivite et les yeux fatigués, faites des bains oculaires d’euphraise, une plante qu’on appelle aussi le casse lunettes. Ça se passe de commentaire !

- • Pour les yeux rouges, l’eau de bleuet, de tilleul ou de rose sont souvent recommandés, ainsi que les cataplasmes de mauves.

- • Pour les yeux gonflés, les compresses de thé ont un effet décongestionnant

- • Pour les problèmes d’yeux liés aux allergies : La racine de réglisse est réputée pour ses propriétés calmantes et émollientes. Les compresses de réglisse permettent de calmer rapidement les démangeaisons lorsque les yeux sont agressés par des ennemis, tels les pollens. Pour calmer les rougeurs en période de pollens et éviter que vos yeux ne souffrent de conjonctivite allergique, vous pouvez, à titre préventif, appliquer des compresses de camomille chaque soir avant de vous coucher.

Portez-vous mieux.

Caroline Morel

"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics. Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris

Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d’un diagnostic, la détermination d’un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d’Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l’information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l’utilisation de ces informations et services s’effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.

Voir en ligne : Source de l’article...

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 644678

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 2 - Informations générales  Suivre la vie du site Santé nature innovations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License